10 mois de grossesse: symptômes et désagréments

Par (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 28/01/2019

Dans le langage parlé, on dit qu'une grossesse humaine dure 9 mois. En réalité, il dure 10 mois. Cela est dû au fait que, du point de vue médical, on calcule le temps de grossesse en fonction de la date des dernières règles. C'est pourquoi, on rajoute deux semaines de plus à la durée de la grossesse, car l'ovulation et la fécondation se produisent habituellement au moins 14 jours plus tard.

Bien que la durée moyenne d'une grossesse soit de 40 semaines, environ 10 mois, l'accouchement d'une grossesse à terme peut avoir lieu entre les semaines 37 et 42.

La raison pour laquelle il est plus pratique d'évaluer les grossesses semaine par semaine est que, de cette façon, il est possible d'exercer un plus grand contrôle sur la grossesse. En effet, étant donné que le foetus se développe de manière constante, il est plus pratique de l'analyser par fragments de temps plus courts.

Précautions chez la mère

À ce stade, la femme enceinte a déjà pratiqué des exercices de contrôle de la respiration, ainsi que des exercices pour solliciter la zone du plancher pelvien. Ces recommandations sont essentielles pour améliorer le travail lors de l'accouchement.

Il est fortement recommandé d'effectuer des exercices de Kegel pendant le dernier mois de la grossesse. Si vous voulez savoir de quoi il s'agit, suivez ce lien : Exercices de Kegel.

Sur le plan physique, les symptômes que la femme enceinte peut éprouver sont pratiquement identiques à ceux des semaines précédentes. En général, voici ce qu'elle ressent:

  • Douleurs lombaires
  • Fatigue et épuisement
  • Gonflement des pieds et des jambes
  • Contractions

Heureusement, l'inconfort digestif et respiratoire peut s'améliorer. Comme le bébé est descendu dans le bassin, la pression sur le sternum et l'estomac est réduite. Dans la vessie, cependant, la poussée exercée par le fœtus augmente, ce qui peut augmenter le besoin fréquent d'uriner.

Normalement, à ce moment de la grossesse, on a cessé de travailler. Il est recommandé de se reposer beaucoup et de profiter de moments de détente pour vivre les semaines précédant la naissance avec le plus de tranquillité possible.

Il est très important de contrôler l'alimentation pendant ces dernières semaines. Si la femme enceinte ne prête pas attention pas ce qu'elle mange, une prise de poids excessive peut faire que, tant pour elle que pour le bébé, leur poids augmente de manière inutile. Ceci, à son tour, peut entraver la naissance si le bébé pèse davantage que nécessaire. De plus, la récupération de la mère après l'accouchement peut aussi être plus compliqué.

Il est recommandé de maintenir un régime riche en fibres et si besoin, de le compléter avec des vitamines comme l'acide folique par exemple.

En général, la prise de poids se situe entre 10 et 14 kilos, bien que chaque femme et chaque grossesse soient différentes. Il est important de savoir que presque la moitié de poids correspond au bébé, au liquide amniotique et au placenta.

Le bébé: prêt à naître

Au cours de ce dernier mois, le bébé atteint 49 cm de long voire 53 cm, son poids peut déjà avoisiner 2,5 à 3 kilos.

Généralement, il est déjà positionné tête vers le bas, dans le bassin de la mère. Grâce à l'échographie, le gynécologue peut le vérifier et, si ce n'est pas le cas, planifier une césarienne.

Son système digestif a accumulé une grande quantité de méconium dans le côlon. Cette substance se forme à partir du liquide amniotique que le bébé avale, ainsi que des déchets qui flottent à l'intérieur, comme les débris cellulaires ou le lanugo détaché. Il s'agit des premiers selles que le bébé évacue après l'accouchement.

Si la poche se brise et que l'eau expulsée est jaunâtre et/ou verdâtre, vous devez vous rendre à l'hôpital dès que possible, car c'est un signe que du méconium est présent dans l'utérus.

Le bébé a des cheveux sur la tête et des sourcils. Les ongles peuvent dépasser le bout des doigts et la peau est complètement lisse et rosée.

Ses organes fonctionnent de façon autonome et il peut maintenant survivre sans aucun problème à l'extérieur de l'utérus. Même les poumons, les organes qui mettent le plus de temps à se développer, sont maintenant complètement matures.

Aujourd'hui, on ne connaît pas exactement tous les mécanismes impliqués dans le déclenchement de l'accouchement. Cependant, on sait que le rôle joué par les poumons est très important lors de la naissance d'un bébé.

Ces derniers, une fois leur développement terminé, libèrent une substance dans le liquide amniotique qui fait varier la production hormonale du placenta. Les niveaux de progestérone sont réduits et les niveaux d'ocytocine, l'hormone qui régule les contractions utérines, sont augmentés.

C'est pourquoi les poumons sont pratiquement les derniers organes à se développer, puisque le déclenchement du travail en dépend dans une large mesure.

Le dernier mois semaine par semaine

Cette période de la grossesse est la plus intense. L'accouchement peut arriver à n'importe quel moment, et il est important que, lorsqu'il arrive, la future mère soit prête. Les évènements les plus importants qui peuvent arriver sont les suivants:

Semaine 37

Pendant les dernières semaines de grossesse, il est normal que le bébé réduise ses mouvements compte tenu:

  • Du manque d'espace
  • De la perte de liquide amniotique
  • De la descente vers le basssin

le lanugo qui lui couvrait le corps a disparu, sauf sur les épaules et la partie supérieure des bras.

Semaine 38

Le fœtus peut expérimenter de légers mouvements respiratoires, bien qu'il n'y ait pas d'air dans les poumons pour le moment. Il avale et ingère le liquide amniotique à la perfection. Cela permettra à son système digestif de fonctionner.

Si l'accouchement n'a pas encore eu lieu, à partir de cette semaine, il est normal de débuter les consultations de monitoring. Lors de ces examens, la femme enceinte reste allongée tandis que le médecin contrôle le rythme cardiaque du fœtus à l'aide de sangles placées autour du ventre. De cette façon, on peut vérifier l'état physique du bébé, ainsi que l'existence de problèmes qui rendrait nécessaire l'anticipation de la naissance.

En général, ces examens ont lieu chaque semaine jusqu'à la naissance du bébé ou jusqu'au déclenchement de l'accouchement.

Semaine 39

À 39 semaines de gestation, le col de l'utérus se prépare à l'accouchement ; il est donc courant de constater une augmentation des pertes vaginales.

L'intensité avec laquelle les contractions de Braxton Hicks peuvent être ressenties peut provoquer une fausse alerte de déclenchement du travail.

Puisque la perte des eaux peut survenir à tout moment, il est important de ne pas faire de très longs voyages et de bien préparer sa valise en cas d'accouchement imminent.

Semaine 40

Si la naissance n'a pas eu lieu au cours des deux semaines précédentes, il est possible qu'elle ait lieu à ce moment-là.

Si la naissance n'a pas encore eu lieu de manière naturelle à la 42ème semaine, les médecins se chargent de provoquer l'accouchement. En effet, une grossesse plus longue peut causer des problèmes pour la mère et le bébé.

Maintenant plus que jamais, il est important d'être calme et détendue. Cependant, il est tout à fait normal de ressentir de la peur et du stress en pensant au déroulement de l'accouchement, surtout lorsqu'il s'agit du premier enfant. L'important est de penser de manière positive pour profiter avec enthousiasme des derniers instants d'un processus unique.

Symptôme de l'accouchement

Ce mois-ci, il est essentiel de distinguer les faux signaux annonciateurs de naissance de ceux qui indiquent que le bébé est vraiment en route. Certains de ces signes sont :

Augmentation de la fréquence des contractions
il est normal de ressentir un léger inconfort semblable aux contractions du travail dès le sixième mois de gestation. Cependant, si elles deviennent douloureuses et se produisent toutes les 5 minutes pendant plus d'une heure, cela indique que le bébé est en route.
Expulsion du bouchon muqueux
bien que sa perte ne soit pas un signe clair que l'accouchement a commencé, c'est une indication que la rupture de la poche peut se produire dans un avenir proche. Cette substance est gélatineuse et s'accompagne généralement de caillots sanguins.
Rupture du sac amniotique
la perte des eaux est un signe évident de l'arrivée du travail. Même si vous ne ressentez pas d'inconfort très fort, il est important d'aller à l'hôpital après cet événement. Effectivement, l'accouchement peut avoir lieu dans les 24 heures qui suivent.

Vos questions fréquentes

Est-il normal d'avoir beaucoup d'inconfort à la semaine 37 ?

Par Victoria Moliner (embryologiste).

Il est tout à fait normal de ressentir de l'inconfort, non seulement parce que l'accouchement est proche, mais parce que la grossesse elle-même commence à être épuisante.

Il est très fréquent de ressentir de la pression et de l'inconfort dans le bassin et le vagin en raison de la descente du fœtus dans le canal de naissance. Cependant, il est conseillé d'informer le médecin ou la sage-femme de tout symptôme qui est considéré comme inhabituel ou lorsque l'inconfort est très douloureux.

Qu'est-ce qu'une grossesse prolongée et quels en sont les risques ?

Par Victoria Moliner (embryologiste).

Une grossesse prolongée est une grossesse qui est retardée au-delà de la 42e semaine. Les principaux risques qui peuvent survenir sont:

Le placenta vieilli
si le placenta commence à vieillir, l'apport de nutriments et d'oxygène au bébé peut être réduit, ce qui peut sérieusement affecter la santé du bébé.
L'aspiration du méconium
lorsque la grossesse est trop longue, le méconium peut être expulsé par le bébé dans le liquide amniotique et passé dans les poumons par inhalation, ce qui peut causer une inflammation pulmonaire. Pour cette raison, il est important de contrôler à la fois la couleur et la consistance du liquide expulsé lors de la perte des eaux.
La macrosomie fœtale
la croissance excessive du fœtus peut rendre l'accouchement par voie vaginale impossible et forcer la pratique d'une césarienne.

Comment peut-on faire pour accélérer le travail ?

Par Victoria Moliner (embryologiste).

Il n'est pas du tout conseillé d'avancer l'arrivée du bébé, sauf si c'est pour une raison médicale. Même si la 40e semaine de grossesse est terminée et que le bébé n'est pas né, la grossesse pourra se poursuivre jusqu'à ce que le médecin en décide autrement. Cependant, dans les grossesses prolongées, il est conseillé de déclencher la naissance de l'enfant pour éviter des problèmes à la fois chez la mère et chez l'enfant.

La rédaction vous recommande

Le moment le plus important de la grossesse est sur le point de se produire. Il est tout à fait logique que des doutes ou des craintes surgissent. Dans l'article suivant, nous abordons les aspects les plus importants de l'accouchement : L’accouchement: déroulement, types et durée.

Lorsque l'accouchement par voie vaginale n'est pas possible, une césarienne peut être nécessaire. Cette intervention chirurgicale permet la naissance de bébés par une incision abdominale dans le ventre. C'est un processus plus compliqué qu'un accouchement vaginal en raison de la difficulté de l'intervention et du fait que la mère a besoin de plus de jours de récupération. Vous en saurez plus sur le sujet grâce à l'article suivant: Accouchement par césarienne: définition, types et indications.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Alcolea Flores, S., Mohamed Mohamed D. Guía de cuidados en el embarazo. Consejos de su matrona. Hospital Universitario de Ceuta (Dirección Territorial de Ceuta e Instituto Nacional de Gestión Sanitaria (ed.). Colección Editorial de Publicaciones del INGESA. ISBN: 978-84-351-0408-1

Best Start Resource Centre (2016). A Healthy Start for Baby and Me. Ontario’s easy-to-read guide about pregnancy and birth. Toronto, Ontario, Canada. Copyright 2010, 2012, 2016 Health Nexus.

Consejería de Salud de la Junta de Andalucía (2002). Proceso Asistencial Integrado: Embarazo, Parto y Puerperio. Consejería de Salud, Junta de Andalucía. Sevilla.

Cunningham F, MacDonald P, Gant N et al. (1996). Adaptación maternal al embarazo. Masson SA. Cunningham F, MacDonald P, Gant N, et al. 4ª ed, Barcelona; pp. 201-237

Dickason E, Silverman B, Schult M. (1996). Enfermería maternoinfantil (1.a ed.). Barcelona: Mosby-Doyma Libros.

Duyff, R.L. (2002). American Dietetic Association Complete Food and Nutrition Guide (2nd Ed.). Hoboken, New Jersey: John Wiley & Sons, Inc.

Eisenber, A. (1991) What to Expect When You’re Expecting, New York, NY: Workman Publishing Company, Inc.

Gary F, Mc Donald P. (1996). Adaptación materna al embarazo. En: Gary F, MacDonald P, Grant N Lereso K, Gilstrap L, editores. Williams. Obstetricia (4.a ed.). Barcelona: Masson.

González Merlo J. (1992). Modificaciones fisiológicas producidas en el organismo materno por el embarazo. En: Williams. Obstetricia (4.a ed.). Barcelona: Masón.

Health Service Excecutive (Feidhmeannacht na Seirbhíse Sláinte) (2010). A guide to your pregnancy month by month. Breastfeeding.ie - Your breastfeeding support network. Order Code: HPM00341

International Food Information Council, Your Nutrition and Food Safety Resource. (2003, January). Healthy Eating During Pregnancy. Retrieved February 12, 2008

MayoClinic.com, Pregnancy Center.(2008, February). Pregnancy. Retrieved April 11, 2008

National Health Service (NHS) (UK) (2009). The Pregnancy Book. Your complete guide to: A healthy pregnancy, Labour and childbirth, The first weeks with your new baby. Crown copyright 2009. Produced by COI for the Department of Health.

Obstetricia 4ª edición. J. González Merlo. Ed. Masson. Barcelona, 2003

Ramírez García O, Martín Martínez A, García Hernández JA. (2003). Duración del embarazo. Modificaciones de los órganos genitales y de las mamas. Molestias comunes del embarazo normal. Panamericana Ed. Tratado de Ginecología, Obstetricia y Medicina de la Reproducción. Cabero Roura L, Madrid.

Sociedad Española de Ginecología y Obstetricia. Asistencia al Parto Normal: protocolo asistencial. SEGO. Madrid. 2003.

The American College of Obstetricians and Gynecologists. (2005). Your Pregnancy and Birth (4th ed.). Washington, DC: Meredith Books.

The American Dietetic Association. (2008) Position of the American Dietetic Association: Nutrition and Lifestyle for a Healthy Pregnancy Outcome. Journal of the American Dietetic Association. 108:553-561.

The National Women’s Health Information Center, U.S. Department of Health and Human Services, Office of Women’s Health (2006, April). Prenatal Care. Retrieved November 9, 2007

University of Washington Medical Center UW Medicine. (2007). The Process of Labor and Birth. En: Patient Education, Page 105, Perinatal Education; Pregnancy and Giving Birth. University of Washington Medical Center 07/2003 Rev. 12/2007 Reprints: Health Online

Vos questions fréquentes: 'Est-il normal d'avoir beaucoup d'inconfort à la semaine 37 ?', 'Qu'est-ce qu'une grossesse prolongée et quels en sont les risques ?' et 'Comment peut-on faire pour accélérer le travail ?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

 Victoria Moliner
Victoria Moliner
Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Sciences Biomédicales de l'Universidad de Valencia (UV), Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée à l'UV et l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Elle travaille actuellement comme chercheuse en biologie. En savoir plus sur Victoria Moliner
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.