Le Cetrotide dans le processus de FIV: de sa préparation à son injection

Par (embryologiste), (gynécologue), (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 15/04/2019

Le Cetrotide est un médicament utilisé dans le processus de stimulation ovarienne contrôlée pendant un traitement de procréation assistée.

Sa fonction est d’inhiber la production de gonadotrophines endogènes afin de maintenir les ovaires au repos et de contrôler le cycle menstruel de façon exogène.

L’ingrédient actif de Cetrotide est le cetrorelix, un antagoniste de l’hormone libérant la gonadotrophine (GnRH) qui est sécrétée par l’hypothalamus.

Qu’est-ce que le Cetrotide ?

Le Cetrotide est un médicament injectable composé d’une poudre et d’un solvant.

Son ingrédient actif est l’acétate de cetrorelix. Comme excipients en poudre, il contient du mannitol et le solvant qui est de l’eau stérile. Les formes de présentation du Cetrotide sur le marché peuvent être les suivantes :

Cetrotide 0,25 mg x 1
une fiole unique contenant 0,25 mg de cetrorelix. Après dilution, chaque millilitre contient 0,25 mg de cetrorelix. Son prix est de 47.37€ et il est remboursé à 100% par la Sécurité Sociale.
Cetrotide 3 mg
chaque flacon contient 3 mg de cetrorelix. Après dilution, chaque millilitre contient 1 mg de cetrorelix.

Selon l’état de la femme, le médecin indiquera la dose déterminée de Cetrotide à administrer et, par conséquent, recommandera l’une ou l’autre présentation. Si vous désirez plus d’informations sur chacun de ces forfaits, vous pouvez consulter le lien suivant : Cetrotide 0,25mg

C’est pour quoi faire ?

La GnRH est l’hormone libérant la gonadotrophine synthétisée par l’hypothalamus. Elle agit sur l’hypophyse en libérant les hormones gonadotropes LH (hormone lutéinisante) et FSH (hormone folliculostimulante), qui exercent leur fonction sur l’ovaire. De cette façon, on arrive à réguler le cycle menstruel.

Le Cetrotide est un antagoniste de la GnRH. Son mécanisme d’action consiste à « ralentir » l’hypophyse et à empêcher les gonadotrophines endogènes d’agir sur l’ovaire. De cette façon, le gynécologue est en mesure de contrôler de l’extérieur le processus de développement folliculaire afin d’obtenir un nombre élevé d’ovules matures dans la ponction ovarienne. Il permet d’éviter également l’ovulation spontanée et la perte de ces ovules.

Le Cetrotide est utilisé vers la fin du traitement dans un cycle de fécondation in vitro (FIV), du cinquième ou sixième jour de stimulation ovarienne contrôlée jusqu’au jour de la ponction folliculaire.

Pour résumer, une femme doit d’abord s’administrer un médicament contenant des gonadotrophines (FSH et LH) pour que les follicules ovariens arrivent à maturité. Une fois que les follicules ont atteint une certaine taille, le Cetrotide est appliqué afin qu’ils ne grandissent pas excessivement et restent à la taille idéale (environ 16-18 millimètres), tout en empêchant la libération prématurée des ovules

La procréation médicalement assistée, comme tout traitement médical, exige que vous fassiez confiance au professionnalisme des médecins et de la clinique que vous avez choisis. Évidemment, tous ne sont pas identiques. Le Rapport sur la fertilité va sélectionner pour vous les cliniques les plus proches de vous et répondant à nos critères de qualité rigoureux. De plus, le système effectuera une comparaison des prix et des conditions proposées par les différentes cliniques afin de faciliter votre prise de décision.

Comment utiliser le Cetrotide ?

Le Cetrotide ne doit être utilisé que s’il a été prescrit par un médecin spécialiste. De plus, la patiente doit avoir été informée et formée à l’injection sous-cutanée.

La dose de Cetrotide aura également été indiquée par le médecin, ainsi que le jour et l’heure exacts de son administration.

Préparation

Avant chaque injection de Cetrotide, il sera nécessaire de reconstituer le médicament, c’est-à-dire de mélanger la poudre avec le solvant.

La femme ou la personne qui effectue l’injection devra se laver les mains et suivre les instructions d’utilisation ci-dessous :

  1. Retirer le bouchon en plastique de la fiole de verre où se trouve la poudre. Nettoyer l’anneau en aluminium et le bouchon en caoutchouc avec une compresse imbibée d’alcool.
  2. Prendre l’aiguille mélangeuse (jaune) et retirer l’emballage. Prendre la seringue préremplie avec le solvant et enlevez le bouchon. Visser l’aiguille sur la seringue et enlever la protection.
  3. Pénétrer l’aiguille par le centre du bouchon en caoutchouc de la fiole. Une fois que l’aiguille de la seringue est à l’intérieur de la fiole, pressez lentement le piston pour injecter l’eau.
  4. Mélanger la poudre contenue dans le flacon avec le solvant de la seringue. Pour ce faire, effectuez de petites rotations douces du poignet jusqu’à l’obtention d’une solution transparente. Ne pas agiter vigoureusement pour éviter la formation de bulles ou de mousse.
  5. Placer la fiole à l’envers et remplir la seringue avec la solution contenue dans la fiole en tirant sur le piston. Il est important d’enlever tout le contenu de la fiole afin de ne pas perdre de médicaments.
  6. Remettre le capuchon sur l’aiguille et le dévisser de la seringue.

Il est important de noter que le médicament ne doit pas être utilisé si la solution contient des particules ou si elle n’est pas limpide (claire et bien diluée).

Auto-injection

L’injection de Cetrotide doit être faite immédiatement après la préparation du composé, avant que l’ingrédient actif cesse d’être dissous. Pour ce faire, l’aiguille de préparation doit être remplacée par l’aiguille d’injection (grise), qui est un peu plus fine que l’aiguille précédente. Une fois l’aiguille en place, poussez doucement le piston jusqu’à ce que toutes les bulles aient été expulsées et qu’une petite gouttelette soit libérée. La zone abdominale où l’injection sous-cutanée doit être effectuée est ensuite nettoyée avec un antisceptique. D’une main, pincez doucement la région abdominale et retirez un petit bourrelet, de l’autre main, insérez l’aiguille et appuyez doucement sur le piston.

Il est conseillé de changer la zone d’injection chaque jour pour réduire l’irritation.

Contre-indications et effets secondaires

L’application de Cetrotide n’est pas recommandée chez les femmes allergiques ou hypersensibles au principe actif, à l’un de ses excipients ou aux analogues de la GnRH. Il n’est pas non plus indiqué dans les cas suivants :

  • Les femmes enceintes ou soupçonnées de l’être
  • Femmes qui allaitent
  • Femmes ménopausées
  • Les femmes ayant une prédisposition élevée à souffrir d’allergies

D’autre part, les effets indésirables les plus fréquents de Cetroride sont liés à l’application du médicament, tels que le gonflement et les réactions cutanées sur la zone d’injection.

Un autre effet observé est le syndrome d’hyperstimulation ovarienne légère à modérée (OHSS), bien qu’il soit de moins en moins fréquent que ce syndrome soit déclenché.

Les troubles rares, c’est-à-dire ceux qui surviennent entre 1 femme sur 1 000 et 1 femme sur 100, ont été décrits comme des maux de tête et des nausées.

Vos questions fréquentes

Est-ce que je pourrai recevoir un traitement de FIV si je suis allergique au Cetrotide ?

Par Dr. Paloma de la Fuente Vaquero (gynécologue).

Oui, il existe différents protocoles de stimulation ovarienne contrôlée. Comme pour le protocole avec antagonistes (aussi appelé protocole court), l’utilisation du Cetrotride (acétate de cetrorelix) est incluse, mais d’autres antagonistes tels que Orgalutran (ganirelix) peuvent également être utilisés. Comme pour le protocole long, pour le freinage de l’hypophyse, d’autres médicaments appelés agonistes sont utilisés. Les deux protocoles ont démontré la même efficacité reproductive, mais elle est choisie en fonction du profil du patient.

Quand dois-je commencer à m’administrer le Cetrotide ?

Par Dr. Paloma de la Fuente Vaquero (gynécologue).

Le Cetrotide est un médicament inclus dans les médicaments dits antagonistes, sa fonction principale est de prévenir l’ovulation spontanée.

Il existe deux protocoles pour l’administration d’antagonistes. L’une consiste en une dose unique (3 mg par voie sous-cutanée) avec possibilité de la répéter à 72 heures et l’autre en une dose multiple (0,25 mg par jour par voie sous-cutanée). En Espagne par exemple, le protocole le plus couramment utilisé est celui des doses multiples.

L’antagoniste doit être administré dès le sixième jour de stimulation ou lorsqu’il y a un follicule de plus de 14 mm. Les deux protocoles sont valides et peuvent être utilisés dans les traitements de procréation assistée.

Où est-il recommandé de s’injecter le Cetrotide ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Le cétrotide doit être placé dans la région abdominale, en pinçant une petite quantité de peau. Il est recommandé de varier le site d’injection quotidiennement pour éviter l’apparition de petites ecchymoses ou de gêne lors de l’injection.

Le Cetrotide et l’Orgalutran sont-ils la même chose ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Bien que leurs principes actifs ne soient pas exactement les mêmes, les deux médicaments ont le même comportement. Les deux sont des antagonistes de la GnRH et ont donc la même fonction.

Faut-il conserver le Cetrotide au frais ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Il n’est pas nécessaire de conserver le Cetrotide au réfrigérateur, ni de le congeler. Il doit simplement être stocké dans un endroit qui ne reçoit pas de lumière directe et qui le maintient à une température inférieure à 25°C. Par conséquent, si la température ambiante est élevée, il est peut-être conseillé de la conserver au réfrigérateur.

Que dois-je faire si j’ai oublié de m’injecter une dose de Cetrotide ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

En cas d’oubli d’administration d’une dose de Cetrotide, la femme devra l’injecter dès qu’elle s’en souviendra et contacter son médecin au cas où elle devrait apporter des changements dans le schéma de stimulation.

Il n’est pas recommandé d’administrer une double dose pour compenser la dose oubliée de Cetrotide.

La rédaction vous recommande

Si vous voulez plus d’informations sur les médicaments utilisés dans le traitement de procréation assistée, ne manquez pas l’article suivant : Quel est le traitement pour la stimulation ovarienne?.

D’autre part, vous pouvez en apprendre plus sur le processus de FIV en détail dans l’article suivant : La fécondation in vitro (FIV): prix et taux de réussite

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Ministère des solidarités et de la santé. Base de données publique des médicaments. Fiche info du CETROTIDE 0,25 mg, poudre et solvant pour solution injectable: [voir ici]

Agencia Española de Medicamentos y Productos Sanitarios. CIMA. CETROTIDE 0,25 mg POLVO Y DISOLVENTE PARA SOLUCION INYECTABLE. Nº REGISTRO: 99100001. Ficha técnica o resumen de las características del producto. (ver)

European Medicines Agency. Cetrotide: EPAR - Product Information. Última actualización: 06/12/2018 (ver)

European Medicines Agency. Cetrotide: EPAR - Summary for the public. Última actualización: 28/06/2016 (ver)

Vos questions fréquentes: 'Est-ce que je pourrai recevoir un traitement de FIV si je suis allergique au Cetrotide ?', 'Quand dois-je commencer à m'administrer le Cetrotide ?', 'Où est-il recommandé de s'injecter le Cetrotide ?', 'Le Cetrotide et l'Orgalutran sont-ils la même chose ?', 'Faut-il conserver le Cetrotide au frais ?' et 'Que dois-je faire si j'ai oublié de m'injecter une dose de Cetrotide ?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Dr. Paloma de la Fuente Vaquero
Dr. Paloma de la Fuente Vaquero
Gynécologue
Diplômée en médecine de l'Université Complutense de Madrid, avec un Master en procréation assistée et un doctorat en médecine et chirurgie de l'Université de Séville. Membre de la Société Espagnole de Fertilité (SEF) et de la Société Espagnole de Gynécologie et d'Obstétrique (SEGO), elle exerce actuellement ses fonctions de gynécologue spécialisée en procréation assistée dans la clinique YES ! Reproduction. En savoir plus sur Dr. Paloma de la Fuente Vaquero
Affiliation au conseil de l'Ordre: 4117294
 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.