Les crampes pendant la grossesse: comment les soulager?

Par (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 04/09/2017

Les crampes durant l'implantation ou lors des premiers jours de grossesse sont un symptômes très courant. Habituellement, ces désagréments peuvent se produire au niveau des jambes, bien qu'ils soient parfois ressentis au niveau de l'abdomen.

Les crampes sont plus courantes au début de la grossesse, même s'il n'est pas rare qu'elles se produisent lors du second ou troisième trimestre.

Qu'est-ce qu'une crampe?

Une crampe musculaire est la contraction involontaire d'un muscle qui peut produire une douleur et dure quelques secondes. En général, ce type de spasmes musculaires est associé à la pratique d'un sport. Cependant, ils ne sont pas courants pendant les règles ou la grossesse.

À la différence des crampes dans d'autres muscles (par exemple le mollet), le cas des crampes utérines se caractérise par une douleur intense dans la zone du bas-ventre. De nombreuses femmes la décrivent comme une sensation de lourdeur ou gonflement.

Crampes d'implantation

L'implantation embryonnaire est le processus par lequel l'embryon adhère à la cavité utérine: l'endomètre. Bien que les crampes soient une douleur commune au début de la grossesse, elles ne sont en aucun cas un symptôme commun à toutes les femmes, car les symptômes d'implantation embryonnaire sont très variables.

Vous pourrez trouver plus d'informations sur notre article: Les symptômes de l'implantation.

Voici les caractéristiques principales des crampes d'implantation:

  • Généralement, les crampes d'implantation se produisent entre 5 et 7 jours après la fécondation, car c'est à ce moment-là que l'embryon atteint le stade de blastocyte et, par conséquent, qu'il est prêt à s'implanter.
  • Ce type de douleur se produit dans la région abdominale inférieure et est similaire à la douleur ressentie lors du syndrome prémenstruel.
  • Il est normal que les crampes d'implantation s'accompagnent de légers saignements comme conséquence de l'adhérence de l'embryon dans l’utérus. Ce type d'hémorragies est connu comme le saignement d'implantation et il est moins abondant que les règles.

Étant donné que ces signes sont un symptôme de grossesse, la majorité des femmes qui ont été soumises à un traitement de PMA attendent impatiemment l'apparition de ces symptômes pour être sûres d'être enceintes.

Cependant, toutes les femmes ne ressentent ni les mêmes symptômes pendant les premiers jours de grossesse ni d'une grossesse à l'autre.

Par conséquent, le test le plus sûr pour confirmer un début de grossesse est un test d'urine ou prise de sang pour mesurer le niveau de béta hCG: L'hormone de la grossesse.

Nous vous expliquons ici sa définition: L'hormone gonadotrophine.

Bien que ces symptômes soient variables, il est important d'être attentif à l'intensité et la fréquence des crampes, ainsi que du saignement qui les accompagne.

Si la douleur persiste, il est recommandé de consulter un spécialiste afin d'exclure des situations problématiques comme:

Dans ces situations, la douleur est sensiblement plus aigüe et peut être accompagnée de nausées, fièvre et/ou évanouissements.

Crampes pendant la grossesse

Lors de la grossesse, l'apparition de crampes est tout à fait normale. En effet, elles signifient souvent que l'organisme se prépare à recevoir le foetus pendant ses 9 mois de développement.

De nombreuses femmes pensent souvent que ce type de crampes sont un présage de fausse couche. Cependant, dans la majorité des cas elles sont la suite logique des crampes d'implantation.

À mesure que l'embryon commence à grandir dans l'utérus, ce dernier grandit jusqu'à 1000 fois sa taille, les muscles et les ligaments de cet organe s'étirent, et causent une douleur et des crampes.

Les crampes chez les femmes enceintes peuvent s'étendre de l'abdomen jusqu'au dos, jambes et même dans les mains à mesure qu'évolue la grossesse. En raison de l'expansion de l'utérus due à la croissance foetale, la pression sur les nerfs et vaisseaux sanguins des extrémités inférieures augmente. Combiné à un manque de minéraux comme le calcium ou magnésium, typique manque des femmes enceintes, il donne lieu à des crampes dans les jambes et dans les pieds.

Les changements hormonaux provoquent une rétention de liquide chez les femmes enceintes, surtout au troisième trimestre de grossesse. Ajoutés aux crampes, ils peuvent augmenter la sensation de jambes lourdes.

Une des douleurs typiques de ce type de désagréments est la douleur du ligament rond, qui est l'un des plus courants pendant la grossesse. Voici comment il fonctionne.

La douleur du ligament rond

Le syndrome ou douleur du ligament rond est une gêne caractéristique du stade de grossesse avancé, et plus de 70 % des femmes enceintes en souffrent. En général, elle commence à partir de la semaine 12 sous forme de tiraillements dans le bas-ventre.

Le ligament rond est un ensemble de fibres musculaires qui entourent l'utérus et le lient à la cavité utérine, de manière légèrement inclinée en avant.

À mesure que l'utérus augmente son volume, ces bandes musculaires s'étirent grâce à l'effet de la progestérone et la relaxine. Ces hormones facilitent l'expansion des articulations et des ligaments pour favoriser le travail de l'accouchement. Un mouvement rapide peut provoquer une contraction brusque du ligament et produit la douleur.

La douleur du ligament rond se manifeste généralement sur le côté droit en raison du renversement de l'utérus sur ce côté pendant la grossesse. Malgré cette généralité, la douleur peut se produire des deux côtés de la zone pelvienne, y compris sur l'aine.

Manières de soulager les crampes

Malgré le fait que ces désagréments ne soient pas constants, il existe plusieurs pratiques pour réduire le mal-être provoqué par les crampes de la grossesse. Voici quelques recommandations:

Exercice modéré

La pratique d'exercices légers et modérés. comme la marche ou la nage, sont d'excellentes manières de combattre ces douleurs et de fortifier les articulations de l'aine.

D'après les spécialistes, leur effet n'est pas seulement bénéfique pour réduire la douleur des crampes, mais aussi pour aider lors de l'accouchement.

Étirer les muscles contractés

Dans le cas de crampes des jambes, la flexion et l'extension des muscles douloureux est un exercice recommandé pour favoriser leur relaxation.

Quantité adéquate de calcium

Le calcium est important pour la transmission de l'influx nerveux. En augmentant la consommation de produits laitiers, poisson gras ou fruits secs, nous pouvons pallier aux effets des crampes.

Sommeil et repos

La grossesse est un processus délicat lors duquel une nouvelle vie est formée. Par conséquent, il est nécessaire de réduire les activités à risque ou les sports d'action. Il est important que la femme enceinte adopte un style de vie sain, et plus encore si elle souffre de gênes ou douleurs comme celles que nous avons expliquées antérieurement.

Un rythme de vie calme et sain, sans stress favorise que l'organisme ait moins tendance à souffrir de crampes.

Changer de position

Modifier la position du corps est souvent une bonne manière de calmer ce type de douleurs. Parfois, changer de la position allongée à une position de côté, ou surélever les pieds si l'on est assis, permet au flux sanguin de mieux irriguer les muscles, et facilite donc leur relaxation.

Vos questions fréquentes

Les crampes sont-elle toujours un symptôme de grossesse ?

Par Victoria Moliner (embryologiste).

Cette douleur n'est pas toujours synonyme de grossesse chez la femme. En effet de nombreuses situations peuvent entraîner ces désagréments, et elles ne sont pas forcément communes à toutes les grossesses. Ce n'est donc pas un motif ni un symptôme de grossesse.

Peut-il y avoir des crampes d'implantation sans saignement ?

Par Victoria Moliner (embryologiste).

Oui, le saignement d'implantation n'a pas toujours lieu au début d'une grossesse.

Ils ne sont pas nécessairement associés.

Peut-on ressentir des crampes dans les mains pendant la grossesse ?

Par Victoria Moliner (embryologiste).

Il est souvent plus courant que les crampes aient lieu dans les extrémités inférieures car la pression qu’exerce le foetus oppresse les nerfs et vaisseaux des jambes.

Cependant, les mains aussi peuvent subir certains désagréments, même si ce ne sont pas toujours des crampes, car le gonflement provoqué par la rétention de liquides produit une sensation d'engourdissement ou fourmillement.

Est-il normal d'avoir des crampes lors du dernier trimestre de grossesse ?

Par Victoria Moliner (embryologiste).

Oui, il est tout à fait normal de subir des crampes à cette période. Le troisième trimestre est l'époque où les jambes ressentent le plus de pression et où l'utérus atteint sa majeure capacité. Par conséquent, la force qu'il exerce sur le pubis atteint son stade le plus haut, et rendent ainsi les crampes plus fréquentes.

La rédaction vous recommande

Pendant les 9 mois de la grossesse, il se produit une série de changements chez l'embryon, puisqu'il passe de zygote (embryon d'une cellule) à un bébé, une personne complètement formée avec tous les organes internes. Cette période s'appelle le développement embryonnaire.

Nous vous expliquons toutes les étapes de la grossesse ici: La grossesse mois par mois.

Les crampes abdominales pendant la grossesse provoquent souvent des inquiétudes chez la future maman. Entre autres, la fausse couche. vous trouverez ici plus d'informations sur: La menace de fausse couche.

Connaissez-vous les symptômes du tout début de grossesse? Nous vous les expliquons ici: La première semaine de grossesse.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

 Victoria Moliner
Victoria Moliner
Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Sciences Biomédicales de l'Universidad de Valencia (UV), Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée à l'UV et l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Elle travaille actuellement comme chercheuse en biologie. En savoir plus sur Victoria Moliner
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.