Diagnostic de l’oligospermie: Spermogramme et analyse hormonale

Par (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 14/11/2018

L'oligospermie ou oligozoospermie est une altération séminale qui consiste à avoir peu de spermatozoïdes dans le sperme éjaculé.

Comme l'oligospermie ne produit aucun symptôme que l'homme peut reconnaître, il est compliqué de savoir que l'homme en est atteint jusqu'à ce que le couple essaie d'avoir un enfant et n'y parvienne pas.

L'oligozoospermie peut être diagnostiquée par un spécialiste de la fertilité à l'aide de ces deux tests simples:

Spermogramme
aussi connu sous le nom de séminogramme, il est utilisé pour évaluer les paramètres du sperme à l'aide d'un microscope.
Analyses de sang
elles fournissent des informations sur les taux d'hormones sexuelles masculines et sur la présence ou non d'une altération.

Le spermogramme

Le spermogramme est le principal test de diagnostic dans un laboratoire d'andrologie pour confirmer la qualité du sperme. En plus de la concentration des spermatozoïdes, il fournit également des données sur leur mobilité, leur morphologie, leur vitalité, etc.

Afin d'effectuer cet examen avec le maximum de garanties, il est nécessaire pour l'homme de maintenir 3 à 5 jours d'abstinence. L'échantillon doit ensuite être obtenu par masturbation à la clinique, où l'éjaculat est recueilli dans un bocal et amené au laboratoire pour analyse.

Un échantillon de sperme présente une oligozoospermie lorsque la concentration est inférieure à 15 millions de spermatozoïdes par millilitre.

L'échantillon séminal peut se liquéfier en laboratoire, puis deux types d'examen sont effectués:

Examen macroscopique

Tout d'abord, le sperme est analysé à l'œil nu et les paramètres suivants sont évalués, en prenant comme référence les valeurs fournies par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS):

  • Volume: supérieur à 1,5 ml
  • pH: entre 7,2 et 8,0
  • Couleur: blanc grisâtre ou un peu jaunâtre
  • Aspect: viscosité légère sans grumeaux ni filets
  • Liquéfaction: 20 minutes

Si nous trouvons un échantillon de sperme d'un volume inférieur à 1,5 ml, il pourrait s'agir d'une hypospermiece qui pourrait aggraver un cas d'oligospermie car, ayant une plus petite quantité de sperme, il y aura aussi un plus petit nombre de spermatozoïdes.

Si vous avez besoin de réaliser un traitement de FIV avec don de sperme, vous pouvez utiliser le Rapport sur la fertilité pour vous aider à choisir la meilleure clinique. Notre rigoureux critère de sélection des meilleures cliniques ajouté à vos besoins concrets vous indiqueront le meilleur centre pour votre cas. Vous recevrez un rapport détaillé avec les cliniques que nous recommandons, ainsi que les conditions qu’elles proposent pour chaque traitement.

Examen au microscope

Deuxièmement, l'échantillon de sperme est analysé à l'aide d'un microscope pour voir les caractéristiques des spermatozoïdes:

  • Concentration: supérieure à 15 millions/ml
  • Mobilité: supérieure à 32 % pour la mobilité progressive ou à 40 % pour la mobilité totale.
  • Morphologie: 4% de spermatozoïdes de forme normale.
  • Vitalité: 58% de spermatozoïdes vivants.
  • Leucocytes : moins de 1 million/ml

Selon ces données de l'OMS, un homme a une bonne quantité de sperme si sa concentration est supérieure à 15 millions/ml. Si ce n'est pas le cas, l'échantillon de sperme peut être considéré comme oligospermique.

Il est à noter que l'oligospermie peut apparaître en même temps que d'autres altérations séminales. Par conséquent, si la concentration et la mobilité sont affectées, nous aurons un échantillon avec oligoasténospermie. Par contre, si la concentration et la morphologie sont modifiées, il s'agit d'un cas d'oligoteratospermie.

Analyse hormonale

Une fois que l'oligospermie a été diagnostiquée avec le spermogramme, l'analyse sanguine peut aider à découvrir ce qui en est la cause. Les hormones qui influencent la fertilité masculine sont les suivantes:

La FSH
elle est produite par l'hypophyse et sa fonction est de stimuler la production de spermatozoïdes dans le testicule. Une valeur FSH élevée indique que la spermatogenèse est inefficace et que moins de spermatozoïdes sont produits. Les valeurs normales de FSH sont de 1,0-12,0 mIU/ml.
Inhibine B
Elle est sécrétée par le testicule et agit sur la régulation de la spermatogenèse, entraînant une diminution de la quantité de FSH. Par conséquent, des taux élevés d'inhibine B confirment qu'il y a production de spermatozoïdes. Une valeur normale pour l'inhibine B serait de 140 pg/ml.

Pour conclure, il existe une corrélation inverse entre la FSH et les taux d'inhibine B.

Interprétation des résultats

Selon les résultats de ces hormones, nous pouvons trouver les situations suivantes qui doivent être interprétées:

Valeurs normales de FSH et d'inhibine B
il y a la production de spermatozoïdes. Par conséquent, l'oligospermie peut être obstructive: il peut y avoir une altération du canal déférent, de l'épididyme ou de l'urètre.
FSH élevée et diminution de l'inhibine B
La spermatogenèse déficiente par réduction de la réserve de cellules souches dans le testicule. Ce serait le cas d'une oligospermie sécrétoire.
FSH et inhibine B faibles
la spermatogenèse est affectée par une altération hormonale au niveau de l'hypophyse mais pourrait être stimulée par des médicaments comme le citrate de clomifène. Cela se produit chez les garçons atteints d'hypogonadisme secondaire.

Il est également important d'effectuer un examen physique de l'homme afin de détecter des altérations dans les testicules telles que cryptorchidie, la varicocèle, etc.

Antécédents médicaux

Enfin, pour finir d'interpréter correctement tous ces résultats, le patient doit répondre à un questionnaire pour aider le spécialiste à déterminer la cause de l'infertilité. Voici quelques aspects intéressants pour le diagnostic:

  • Temps d'infertilité et s'il y a déjà eu des grossesses ou des enfants
  • Profession et exposition possible à des substances toxiques pour l'environnement
  • Antécédents des maladies génétiques dans la famille
  • Prise de médicaments
  • Habitudes de vie: alimentation, sport, tabac, alcool, etc.
  • Prise de médicaments
  • Maladies infantiles: oreillons ou méningite
  • Possibles traumatismes, infections, interventions chirurgicales, etc.

Bref, toutes les données qui, dans un premier temps, peuvent passer inaperçues pour le patient pourraient être pertinentes pour le diagnostic d'une oligospermie.

Vos questions fréquentes

Quelles causes expliquent le peu de spermatozoïdes dans l'éjaculat?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Il y a plusieurs causes qui peuvent mener à l'oligozoospermie et certaines sont difficiles à diagnostiquer. En général, on peut les diviser en causes prétesticulaires, testiculaires ou post-testiculaires, selon qu'il y a une altération hormonale, un problème dans le testicule ou une obstruction, respectivement.

Quels sont les types d'oligospermie?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Selon le nombre de spermatozoïdes inférieur à 15 millions/ml, il existe différents degrés d'oligozoospermie pour classer la gravité de cette pathologie. Il s'agit des éléments suivants :

  • Oligospermie légère : 14-5 millions/ml
  • Oligospermie modérée : 5-1 millions/ml
  • Oligospermie sévère : <1 million/ml

Dans l'article sur les types d'oligospermie, vous pouvez trouver cela de manière plus détaillée.

Quel est le diagnostic de l'oligozoospermie extrême?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Une oligospermie de degré extrême ou sévère est une oligospermie lorsque seul un nombre inférieur de 1 million de spermatozoïdes par millilitre est observé au microscope.

Que se passe-t-il si le diagnostic donne peu de spermatozoïdes et que ceux-ci sont lents?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Il s'agit d'un cas d'oligoasténozoospermie, où la concentration est inférieure à 15 millions/ml et, en outre, sa mobilité totale est inférieure à 40%. Ce diagnostic serait indicatif d'un traitement de fécondation in vitro pour obtenir une grossesse.

La rédaction vous recommande

Le spermogramme est le test le plus important réalisé dans le laboratoire d'andrologie pour l'analyse du sperme. Si vous voulez plus d'informations sur cette méthode, vous pouvez en lire plus ici: Le spermogramme: résultat et interprétation.

Selon la cause de l'oligospermie, le type de traitement pour retrouver la fertilité sera différent. Si ce sujet vous intéresse, n'hésitez pas à lire l'article suivant: Traitement de l'oligospermie.

Les hormones sexuelles jouent un rôle très important dans la régulation de la fonction reproductive. Pour en savoir plus sur les processus dans lesquels les hormones masculines agissent, vous pouvez cliquer sur le lien suivant: Le bilan hormonal chez l’homme: en quoi influence-t-il la fertilité masculine?.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Guzick DS, Overstreet JW, Factor-Litvak P, Brazil CK, Nakajima ST, Coutifaris C, et al. (2001). Sperm morphology, motility, and concentration in fertile and infertile men. N Engl J Med 2001; 345: 1388-1393.

McLachlan RI. Approach to the patient with oligozoospermia. J Clin Endocrinol Metab. 2013;98(3):873-80.

Sigman M, Zini A. (2009). Semen analysis and sperm function assays: what do they mean? Semin Reprod Med; 27: 115-123

World Health Organization (WHO) (1999). Laboratory manual of the WHO for the examination of human semen and sperm-cervical mucus interaction. Annali dell'Istituto Superiore di Sanita.

World Health Organization (WHO) (2010). WHO laboratory Manual for the examination of human semen and sperm-cervical mucus interaction. Cambridge Academic Press.

Vos questions fréquentes: 'Quelles causes expliquent le peu de spermatozoïdes dans l'éjaculat?', 'Quels sont les types d'oligospermie?', 'Quel est le diagnostic de l'oligozoospermie extrême?' et 'Que se passe-t-il si le diagnostic donne peu de spermatozoïdes et que ceux-ci sont lents?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.