Comment peut-on diagnostiquer la tératospermie?

Par (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 15/11/2018

La tératozoospermie ou tératospermie fait référence à la mauvaise morphologie des spermatozoïdes dans le sperme éjaculé.

Cette altération du sperme est une cause d'infertilité masculine, puisque les spermatozoïdes anormaux ne sont pas capables de féconder l'ovule ou, s'ils le sont, peuvent entraîner des problèmes dans le développement de l'embryon.

La tératozoospermie ne présente aucun symptôme associé que l'homme peut reconnaître. Par conséquent, afin d'identifier cette altération séminale, il est nécessaire d'analyser les spermatozoïdes dans un laboratoire d'andrologie au moyen d'un spermogramme.

Qu'est-ce que le spermogramme?

Le spermogramme est le test le plus important pour évaluer l'état de fertilité chez l'homme.

Il s'agit d'une analyse très complète du sperme dans laquelle une multitude de paramètres sont évalués. Les paramètres plus importantes sont les suivants:

Toutes les valeurs obtenues à partir de cette analyse de base du sperme donnent des informations très précieuses sur la fertilité masculine.

En particulier, le nombre de spermatozoïdes dont la morphologie est altérée indiquera s'il y a ou non un problème de tératospermie.

Tératozoospermie selon l'OMS

En 2010, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis à jour ses valeurs de référence pour les paramètres séminaux.

Depuis lors, on considére que le sperme de l'homme a une bonne morphologie quand il a au moins 4% de sperme de forme normale.

Par conséquent, pour considérer qu'un homme souffre de tératozoospermie, il doit présenter un pourcentage élevé de spermatozoïdes ayant une forme anormale. Plus précisément, plus de 96 % de leurs spermatozoïdes présenteront des altérations de la tête, du cou ou de la queue.

Tératozoospermie selon Kruger

Certains laboratoires peuvent utiliser des valeurs de référence autres que celles de l'OMS pour évaluer la morphologie du sperme.

Ce sont les critères stricts de Kruger, selon lesquels un homme souffre de tératozoospermie lorsque plus de 85% des spermatozoïdes sont amorphes.

Par contre, l'homme est fertile lorsqu'au moins 15% de son sperme a une forme normale.

Ces critères d'évaluation sont plus stricts que ceux de l'OMS. Il est donc possible pour un homme de recevoir un diagnostic de tératozoospermie de Kruger et de ne pas avoir de problèmes de qualité du sperme si les critères de l'OMS sont utilisés. Ce sont les cas de tératozoospermie entre 4 et 14%.

Analyse de la morphologie du sperme

Pendant le spermogramme, il est nécessaire de colorer une goutte de sperme afin d'observer la morphologie du sperme sous le microscope.

Bien qu'il existe de nombreux types de coloration selon les laboratoires d'andrologie, la coloration Diff-Quik est l'une des plus utilisées. Cette technique utilise un colorant bleu de méthylène et, ainsi, il est possible de voir des spermatozoïdes bleu-violet pour différencier leurs structures.

Le spermatozoïde parfait, selon l'OMS, est celui avec une tête ovale avec acrosome à l'intérieur, une partie centrale légèrement élargie et une longue queue qui permet le mouvement.

Afin de pouvoir évaluer correctement si un spermatozoïde a une morphologie normale ou anormale, le spécialiste effectuant l'analyse doit utiliser les critères suivants pour identifier les anomalies dans chacune des 3 zones :

La tête
elle doit être ovale et de contour régulier. L'acrosome doit représenter 40 à 70% du volume de la tête et être situé dans la partie la plus distale. Enfin, la présence de vacuoles à l'intérieur doit être inférieure à 20%.
La pièce intermédiaire
elle doit être linéaire et reliée à la tête par la partie axiale (zone opposée à l'acrosome). Sa longueur normale est de 1,5 fois la tête. De plus, l'épaisseur du cou doit être intermédiaire entre la tête et la queue.
La queue
c'est la partie la plus étroite et la plus longue du spermatozoïde. Il doit être d'environ 50 microns de long et non enroulé.

Pour calculer le pourcentage de spermatozoïdes anormaux, on compte habituellement environ 200 spermatozoïdes sous le microscope en même temps qu'on les examine, puis on estime le pourcentage de chaque anomalie et le pourcentage total.

Il existe d'autres méthodes plus récentes pour évaluer plus rapidement les paramètres séminaux et la morphologie du sperme. Ils s'appellent systèmes CASA(de l'acronyme anglais Computer Assisted Semen Analysis). Toutefois, ces techniques ne sont pas couramment utilisées dans les cliniques de procréation assistée.

Résultats du spermogramme

Comme mentionné ci-dessus, le laboratoire responsable de l'analyse du sperme doit préciser dans le rapport s'il a utilisé les critères de l'OMS ou de Kruger pour évaluer la morphologie.

Généralement, un tableau avec le nombre de spermatozoïdes et les pourcentages pour chaque paramètre est inclus dans le rapport des résultats, et certains graphiques peuvent également être inclus afin que le patient puisse mieux le comprendre.

Outre le pourcentage de spermatozoïdes normaux et anormaux, le nombre d'anomalies présentes dans chaque partie du sperme, c'est-à-dire dans la tête, le cou et la queue, est également inclus.

A partir du nombre de malformations dans chaque partie du sperme, il est possible de calculer un autre paramètre : l'indice de tératozoospermie.

La formule est la suivante: Indice de tératozoospermie= ( c + p + q) / x, où chaque variable est égale:

  • c = malformations de la tête
  • p = malformations de la pièce intermédiaire ou du cou
  • q = malformations de la queue
  • x = total de spermatozoïdes anormaux

L'indice de tératospermie est compris entre 1 et 3, soit 1 lorsque les spermatozoïdes ne présentent que des anomalies dans une zone et 3 en cas d'altérations de la tête, du cou et de la queue. Évidemment, plus l'indice est élevé, plus le pronostic de tératozoospermie du patient est mauvais.

Vos questions fréquentes

Qu'est-ce que la tératozoospermie selon les critères de Kruger?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Pour diagnostiquer la tératozoospermie, on utilise normalement les valeurs de référence marquées par l'OMS, qui indiquent qu'un homme souffre de cette pathologie s'il présente plus de 96% de spermatozoïdes amorphes.

Cependant, certains laboratoires utilisent également les critères stricts de Kruger pour évaluer la morphologie du sperme. La valeur de référence marquée par Kruger est plus stricte et indique que l'homme souffre de tératozoospermie si plus de 85% des spermatozoïdes sont anormaux.

Est-il possible de diagnostiquer à la fois la tératozoospermie et l'azoospermie?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Non. L'azoospermie est une altération séminale dans laquelle aucun spermatozoïde ne se trouve dans l'éjaculat. Par conséquent, comme aucun spermatozoïde n'est trouvé sous le microscope, il n'est pas possible de savoir s'ils ont une bonne ou une mauvaise morphologie. En fait, dans l'azoospermie sécrétoire, il n'y a même pas de production de spermatozoïdes dans le testicule.

Si vous voulez en savoir plus sur l'azoospermie, nous vous recommandons de consulter le lien suivant: Qu'est-ce que l'azoospermie ?

Que signifie avoir un indice de tératozoospermie de 1,6?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

L'indice de tératospermie fait référence au nombre de zones affectées dans chaque spermatozoïde anormal, c'est-à-dire la tête, le cou et la queue. Par conséquent, un indice de tératospermie qui a une valeur entre 1 et 2 signifie que le sperme anormal ne peut avoir qu'une ou deux zones affectées. Il est également possible qu'elles présentent des anomalies dans les 3 zones mais dans une moindre mesure.

La rédaction vous recommande

Il existe une multitude d'anomalies possibles dans la structure et la morphologie du spermatozoïde. Si vous êtes intéressé par ce sujet, vous pouvez lire l'article suivant: Types de déformations des spermatozoïdes.

Le spermogramme est le test le plus important pour évaluer l'état de fertilité chez l'homme. Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à ce sujet, vous pouvez accéder à l'article suivant: Le spermogramme: résultat et interprétation

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Aziz, N., Sharma, R. K., Mahfouz, R., Jha, R., & Agarwal, A. Association of sperm morphology and the sperm deformity index (SDI) with poly (ADP-ribose) polymerase (PARP) cleavage inhibition. Fertility and Sterility, 2011;95(8), 2481-2484.

Gatimel N, Moreau J, Parinaud J, Léandri RD. Sperm morphology: assessment, pathophysiology, clinical relevance, and state of the art in 2017. Andrology. 2017;5(5):845-862.

González R, Quintana J, Campos I, Magán R, Ballesteros A. Estudio de la pareja estéril. En Remohí J, Bellver J, Domingo J, Bosch E, Pellicer A. Manual práctico de esterilidad y reproducción humana. Editorial McGraw-Hill-Interamericana 2008:1- 8.

World Health Organization (WHO) (2010). WHO laboratory Manual for the examination of human semen and sperm-cervical mucus interaction. Cambridge Academic Press.

Vos questions fréquentes: 'Qu'est-ce que la tératozoospermie selon les critères de Kruger?', 'Est-il possible de diagnostiquer à la fois la tératozoospermie et l'azoospermie?' et 'Que signifie avoir un indice de tératozoospermie de 1,6?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.