Par (gynécologue) et (embryologiste).
Dernière actualisation: 04/02/2019

Le terme stérilité désigne l’incapacité de concevoir après plus de 12 mois de rapports sexuels non protégés. L’infertilité, d’autre part, se réfère à l’impossibilité d’une grossesse à terme.

Cependant, les deux termes, stérilité et infertilité, sont utilisés indifféremment par la plupart des médecins spécialistes.

Il existe une autre classification possible:

Stérilité ou infertilité primaire
la femme n’est jamais parvenue à une grossesse ou n’a pas réussi à la mener à terme avec la naissance d’un bébé.
Stérilité ou infertilité secondaire
le couple a déjà eu un enfant, mais éprouve des difficultés à obtenir une grossesse ou à concevoir un deuxième.

Stérilité primaire

Comme mentionné précédemment, un couple avec stérilité primaire est un couple qui n’a jamais pu avoir d’enfants en commun.

Afin d’établir un diagnostic d’infertilité primaire, le couple doit avoir des rapports sexuels non protégés pendant au moins un an sans succès. Il conviendra ensuite de se rendre dans une clinique de procréation assistée pour effectuer des examens de stérilité.

Dans une première approche, le médecin demande un spermogramme pour l’homme et une échographie avec analyses hormonales pour la femme. Si la cause de l’infertilité n’est pas trouvée, d’autres tests diagnostiques se poursuivent.

La capacité de reproduction d’un couple doit être définie comme la somme du potentiel reproductif de l’homme et de celui de la femme.

Une personne peut avoir des difficultés avec un partenaire et non avec un autre, même s’il n’y a pas de problème clair de fertilité de part et d’autre. Il ne suffit pas de combiner les deux potentiels reproductifs pour obtenir une grossesse évolutive.

Les causes

Les causes de l’infertilité primaire peuvent être très diverses, qu’elles soient masculines, féminines ou combinées. En voici quelques exemples :

Troubles hormonaux
hypogonadisme, hypothyroïdie, etc.
Mauvaise qualité du sperme
oligospermie, asthénospermie, tératospermie, etc.
Altérations ovariennes
anovulation, syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), ménopause précoce, etc.
Facteur tubaire
salpingite, endométriose, hydrosalpinx, etc.
Facteur utérin
malformations utérines, myomatose, problèmes cervicaux, etc.
Causes génétiques
Syndrome de Turner, syndrome de Klinefelter, etc.
Autres
les maladies sexuellement transmissibles, l’infertilité immunitaire, etc.

Parfois, le couple peut souffrir d’une stérilité temporaire, qui peut s’inverser avec le temps ou avec une chirurgie si une anomalie anatomique est diagnostiquée. Ces derniers seraient des cas de varicocèle, de polypes endométriaux, d’utérus septum….

Stérilité secondaire

La stérilité secondaire est celle dans laquelle le couple a déjà pu avoir des enfants mais, malgré cela, est incapable de concevoir un nouveau bébé.

Lorsque l’un des membres du couple stérile, l’homme ou la femme, a déjà eu des enfants avec un autre ex-conjoint, il est également considéré comme un cas d’infertilité secondaire. Cependant, certains spécialistes préfèrent parler de stérilité tertiaire.

Du point de vue social, la stérilité secondaire n’est pas considérée comme un problème aussi grave que la stérilité primaire, puisque le couple a au moins réussi à avoir un ou même deux enfants. Cependant, pour ceux qui n’ont jamais pensé avoir des difficultés à devenir parents, c’est très stressant de ne pas pouvoir agrandir sa famille.

Ces patients se sentent souvent mal compris par les membres de leur famille et les médecins parce qu’ils ne perçoivent pas le problème comme quelque chose d’aussi grave. En effet, les traitements de procréation assistée ne sont pas inclus dans la Sécurité Sociale si le couple a déjà un enfant, ce qui oblige à se rendre dans une clinique privée afin d’essayer d’avoir un autre enfant.

La procréation médicalement assistée, comme tout traitement médical, exige que vous fassiez confiance au professionnalisme des médecins et de la clinique que vous avez choisis. Évidemment, tous ne sont pas identiques. Le Rapport sur la fertilité va sélectionner pour vous les cliniques les plus proches de vous et répondant à nos critères de qualité rigoureux. De plus, le système effectuera une comparaison des prix et des conditions proposées par les différentes cliniques afin de faciliter votre prise de décision.

Les causes

En général, les causes de l’infertilité secondaire sont semblables à celles de l’infertilité primaire énumérées ci-dessus.

Cependant, il faut noter que l’infertilité secondaire survient assez fréquemment avec le temps.

L’âge maternel avancé et la diminution de la réserve ovarienne sont les principales raisons de l’infertilité secondaire.

À partir d’environ 35 ans, la fécondité des femmes commence à diminuer de façon spectaculaire. Par conséquent, il peut être difficile de tomber enceinte, même si, quelques années auparavant, le couple n’a pas eu de difficultés à concevoir.

Des troubles associés à la première grossesse ou des problèmes de santé inactifs au moment de la première conception, comme le diabète, l’hyperprolactinémie, l’endométriose, etc. peuvent également apparaître.

Exemple pratique d’infertilité secondaire

Le Dr Gorka Barrenetxea nous fournit un cas pratique d’infertilité secondaire qui survient plus souvent qu’on ne le pense. Un couple, tout au long de sa vie, peut avoir des enfants de 20, 25, 30 et 35 ans, mais lorsqu’il décide d’avoir un deuxième ou un troisième enfant, il peut avoir de la difficulté à concevoir à cause du temps qui passe, dit le Dr Barrenetxea.

Quand quelqu’un décide de concevoir, concevoir n’est pas si facile. Les chances de grossesse sont déterminées en fonction de l’âge, mais tous les couples dans le monde n’y parviennent pas dès le premier mois. Il n’est donc pas rare que les jeunes couples dont les paramètres de fertilité sont normaux aient besoin de plusieurs mois pour obtenir une grossesse.

Imaginons par exemple un couple de 32 ans qui décide de concevoir en janvier et qui y parvient en avril. Cela signifie qu’il leur a fallu 4 mois pour réussir. En d’autres termes, qu’ils ont échoué en janvier, février et mars. Leurs possibilités étaient de 25% par mois.

Évidemment, si le même couple décide d’avoir plus d’enfants à l’âge de 38 ans, les chances ne seront plus de 25% ; il est probable qu’elles avoisinent 10%, ce qui se traduit en une probabilité réduite pour une grossesse. Cela ne signifie pas que le couple est devenu stérile. Comme ils n’étaient pas absolument fertiles à 32 ans, il est logique que leurs chances de grossesse à 38 ans soient si faibles.

Vos questions fréquentes

Qu’est-ce que stérilité primaire?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

La stérilité primaire est l’incapacité d’un couple à obtenir une grossesse, soit parce que le spermatozoïde ne parvient pas à rejoindre l’ovule, soit parce que l’embryon ne peut pas s’implanter dans l’endomètre pour faire débuter la grossesse, même s’il y a eu fécondation.

Qu’est-ce que l’infertilité primaire?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

L’infertilité primaire fait référence à l’incapacité d’un couple à mener une grossesse à terme avec la naissance d’un bébé en bonne santé. En d’autres termes, la femme est capable de tomber enceinte avec son partenaire, mais ne parvient pas à maintenir sa grossesse et se termine par une fausse couche.

Un problème d’infertilité primaire très courant est la répétition des fausses couches. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet dans l’article suivant : Fausse couche à répétition: quel traitement?

Qu’est-ce que la stérilité secondaire?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

La stérilité secondaire est définie comme l’incapacité d’un couple à concevoir après avoir déjà eu une grossesse antérieure avec la naissance d’un bébé en bonne santé.

Les causes de ce type de stérilité sont généralement l’âge, dans le cas des femmes, et la détérioration de la qualité du sperme, dans le cas des hommes.

Pour cette raison, de nombreux couples présentant une infertilité secondaire trouvent nécessaire de recourir au don d’ovocytes pour devenir parents à nouveau.

Qu’est-ce que l’infertilité secondaire?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

L’infertilité secondaire se produit lorsque, après une grossesse et un accouchement normaux, le couple a des difficultés à obtenir une nouvelle grossesse pour avoir un deuxième enfant.

La femme tombe enceinte, mais la grossesse se termine par une fausse couche pour diverses raisons, telles que des problèmes obstétricaux liés à l’âge.

La rédaction vous recommande

Si vous avez besoin de plus d’informations sur les causes de l’infertilité et ses solutions possibles, nous vous recommandons de lire l’article suivant : Les causes de l’infertilité: pourquoi suis-je stérile?.

D’autre part, si vous souhaitez en savoir plus sur les techniques de procréation assistée pour obtenir une grossesse, vous pouvez vous rendre à l’article suivant : Procréation médicalement assistée (PMA): définition et techniques.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Vidal C. Esterilidad e infertilidad humanas. Abordaje y tratamiento. Farmacia Profesional 2001; 15(8): 5-101

Matorras R, Hernández J (eds) (2007): Estudio y tratamiento de la pareja estéril: Recomendaciones de la Sociedad Española de Fertilidad, con la colaboración de la Asociación Española para el Estudio de la Biología de la Reproducción, de la Asociación Española de Andrología y de la Sociedad Española de Contracepción. Adalia, Madrid.

Royal College of Obstetricians and Gynaecologists. Fertility: assessment and treatment for people with fertility problems. NICE Clinical Guideline. February 2013.

Prof. Mary Wingfield (2017). The Fertility Handbook: Everything You Need to Know to Maximise Your Chance of Pregnancy, Gill & Macmillan Ltd, May 29, 2017

Vidéo originale en espagnol sur la question posée au Dr Gorka Barrenetxea: Est-ce qu'une personne qui a déjà eu des enfants il y a quelques années devienne stérile?

Voir ici

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

Dr. Gorka Barrenetxea Ziarrusta
Dr. Gorka Barrenetxea Ziarrusta
Gynécologue
Diplômé en Médecine et Chirurgie par l'Universidad de Navarra, spécialisé en Gynécologie et Obstétrique par l'Universidad del País Vasco. Il a plus de 30 ans d'expérience et exerce comme professeur titulaire à l'Universidad del País Vasco et dans le Master en PMA de l'Universidad Complutense de Madrid. Viceprésident de la SEF. En savoir plus sur Dr. Gorka Barrenetxea Ziarrusta
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 484806591
 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.