Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
FAQs
0
Menu

Dois-je avoir peur si je ne présente aucun symptôme de grossesse après le transfert d'embryon ?

Par Dr. Blanca Paraíso.
Dernière actualisation: 15/04/2020

Après le transfert d'embryons, il est normal que les patients soient particulièrement vigilants à l'égard de tout symptôme pouvant indiquer qu'une grossesse a été obtenue. Cependant, le plus courant est de ne pas remarquer de symptômes au cours de ces premiers jours. Les symptômes de la grossesse sont principalement provoqués par l'élévation de l'hormone hCG, et dans les premiers jours suivant le transfert, les niveaux seront très faibles ou indétectables.

En fait, bien souvent, les symptômes évoqués par les patients sont dus aux médicaments mêmes que nous utilisons pour faciliter l'implantation des embryons. Ainsi, la progestérone peut provoquer de la somnolence, des nausées, etc. L'administration de hCG à la fin d'un cycle de FIV peut produire une augmentation de la fréquence urinaire et l'augmentation de la taille des ovaires due à la croissance de multiples follicules ou le médicament utilisé pour une préparation endométriale peut produire un inconfort similaire à celui d'une période.

On peut donc conclure qu'il n'y a pas de symptômes spécifiques de la grossesse à ce stade précoce. Ni l'absence de symptômes ni la présence de l'un d'entre eux ne peuvent nous dire si le transfert a été efficace. Nous devrons attendre que le bêta-hCG soit effectué pour en être certain.

La rédaction vous recommande: Symptômes les plus communs après un transfert embryonnaire.

Dr. Blanca Paraíso
Dr. Blanca Paraíso
Gynécologue
Diplômée en Médecine et doctorat à l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Diplômée en Statistiques de Sciences de la Santé. Docteur experte en Gynécologie et PMA.
Affiliation à l’Ordre des Médecins: CS3302
Gynécologue. Diplômée en Médecine et doctorat à l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Diplômée en Statistiques de Sciences de la Santé. Docteur experte en Gynécologie et PMA. Affiliation à l’Ordre des Médecins: CS3302.