Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
FAQs
0
Menu

Est-ce que la qualité séminale peut avoir une influence sur le risque de fausse couche?

Par Dr. Sergio Rogel Cayetano.
Dernière actualisation: 15/10/2018

Certainement, les altérations dans l’ADN spermatique ou d’autres caractéristiques propres au sperme peuvent avoir une influence sur le risque de fausse couche. Ces altérations sont plus fréquentes avec des spermogrammes altérés, bien qu’elles puissent également exister dans le sperme normal.

Ainsi, chez les patientes présentant de fausses couches à répétition, il conviendrait d’étudier dans le sperme sa fragmentation d’ADN, le pourcentage de spermatozoïdes apoptotiques et peut-être une analyse chromosomique d’hybridation in situ fluorescente (FISH).

La rédaction vous recommande: Risque de fausse couche précoce: signes et symptômes.

Dr. Sergio Rogel Cayetano
Dr. Sergio Rogel Cayetano
Gynécologue
Diplômé en médecine de l'Université Miguel Hernández d'Alicante spécialisé en gynécologie et obstétrique à l'Hôpital Général d'Alicante. Il a élargi son expérience dans le domaine de la procréation assistée en travaillant dans différentes cliniques à Alicante et Murcie, jusqu'à ce qu'en 2011, il rejoigne l'équipe médicale d'IVF Spain.
Affiliation au conseil de l'Ordre: 03-0309100
Gynécologue. Diplômé en médecine de l'Université Miguel Hernández d'Alicante spécialisé en gynécologie et obstétrique à l'Hôpital Général d'Alicante. Il a élargi son expérience dans le domaine de la procréation assistée en travaillant dans différentes cliniques à Alicante et Murcie, jusqu'à ce qu'en 2011, il rejoigne l'équipe médicale d'IVF Spain. Affiliation au conseil de l'Ordre: 03-0309100.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.