Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
FAQs
0
Menu

Le syndrome des ovaires polykystiques est-il héréditaire ?

Par Marta Barranquero Gómez.
Dernière actualisation: 08/06/2020

Non. Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est un trouble endocrinien dont la cause est inconnue. Il est vrai qu'il existe une prédisposition génétique et que plusieurs gènes sont impliqués,

Cependant, selon les dernières études, la POS a une origine multifactorielle où les facteurs génétiques et environnementaux sont tous deux impliqués.

La rédaction vous recommande: Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).

 Marta Barranquero Gómez
Marta Barranquero Gómez
Embryologiste
Diplômé en biochimie et sciences biomédicales de l'Université de Valence (UV) et spécialisé en Procréation Médicalement Assistée par l'Université d'Alcalá de Henares (UAH) en collaboration avec Ginefiv et en génétique clinique de l'Université d'Alcalá de Henares (UAH).
Embryologiste. Diplômé en biochimie et sciences biomédicales de l'Université de Valence (UV) et spécialisé en Procréation Médicalement Assistée par l'Université d'Alcalá de Henares (UAH) en collaboration avec Ginefiv et en génétique clinique de l'Université d'Alcalá de Henares (UAH).
Nous utilisons nos propres cookies de session et de sécurité. Nous n'utilisons pas de cookies qui nous fournissent des données personnelles, des habitudes de navigation ou des profils d'utilisateurs. Voir la politique en matière de cookies.