Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
FAQs
0
Menu

Pourquoi le risque de diabète gestationnel est-il plus élevé chez une femme atteinte du SOPK que chez une femme en santé?

Par Victoria Moliner.
Dernière actualisation: 09/03/2018

La grossesse en soi est considérée comme un état physiologique de résistance à l'insuline. Cette hormone, en raison des changements provoqués par la gestation, est moins efficace et l'organisme doit en produire davantage pour que le glucose puisse être bien absorbé.

D'autre part, l'insulinorésistance est l'un des problèmes les plus typiquement associés au SOPK, donc si les deux situations se conjuguent (grossesse et SOPK), il est plus probable qu'une femme développe un diabète gestationnel ou de type II dans l'avenir.

La rédaction vous recommande: Fertilité avec le syndrome des ovaires polykystiques.

 Victoria Moliner
Victoria Moliner
Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Sciences Biomédicales de l'Universidad de Valencia (UV), Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée à l'UV et l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Elle travaille actuellement comme chercheuse en biologie.
Embryologiste. Diplômée en Biochimie et Sciences Biomédicales de l'Universidad de Valencia (UV), Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée à l'UV et l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Elle travaille actuellement comme chercheuse en biologie.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.