Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
FAQs
0
Menu

Quelle technique est la plus efficace en cas d'endométriose légère, l'IA ou la FIV?

Par Dr. Manuel Aparicio Caballero.
Dernière actualisation: 06/09/2018

L'insémination artificielle (IA) est le traitement de choix pour les jeunes patientes présentant une endométriose légère (grade I et II). Pour que ce traitement ait lieu, les trompes de Fallope ne doivent pas être obstruées. Cependant, les dernières publications laissent beaucoup de doutes sur l'IA. La dernière revue européenne sur le taux moyen de grossesse en 2016-2017 de l'IAC (conjugal) ne dépasse pas 14% de taux de réussite par tentative. Par conséquent, il devrait être très justifié d'effectuer la CAI dans les cas d'endométriose, même si elle est légère.

La fécondation in vitro serait la technique de choix pour les patientes présentant une plus grande atteinte d'endométriose, de type III ou IV, ainsi que lorsque l'IA a échoué chez les femmes qui avaient un meilleur pronostic.

La rédaction vous recommande: Endométriose: Quel impact sur la fertilité?.

Dr. Manuel Aparicio Caballero
Dr. Manuel Aparicio Caballero
Gynécologue
Diplômé en médecine de l'Université de Murcie, avec une spécialisation en obstétrique et gynécologie, et une maîtrise en reproduction humaine de l'Université Rey Juan Carlos et de l'IVI. Actuellement, il est gynécologue à la clinique de fertilité de Tahe.
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 303008030
Gynécologue. Diplômé en médecine de l'Université de Murcie, avec une spécialisation en obstétrique et gynécologie, et une maîtrise en reproduction humaine de l'Université Rey Juan Carlos et de l'IVI. Actuellement, il est gynécologue à la clinique de fertilité de Tahe. Affiliation au Conseil de l'Ordre: 303008030.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.