Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
FAQs
0
Menu

Quels risques puis-je courir pendant la grossesse si j'ai le SOPK?

Par Zaira Salvador.
Dernière actualisation: 26/03/2018

Certaines études indiquent que les patientes atteintes du SOPK courent un plus grand risque de perdre leur grossesse que la population générale, le taux d'avortement se situant entre 30 et 50 %. Ces données sont 3 fois plus élevées que celles des femmes en bonne santé.

En fait, il a été constaté que les femmes qui ont subi des fausses couches répétées sans raison apparente présente:

  • Des taux de testostérone plus élevés.
  • Concentrations élevées de l'hormone LH.

Précisément, ces deux aspects sont très caractéristiques du SOPK, c'est pourquoi on pense qu'ils pourraient être à l'origine du taux d'avortement plus élevé observé dans cette pathologie.

D'autre part, une fois la grossesse atteinte, les femmes atteintes du SOPK sont plus susceptibles de souffrir de complications pendant la grossesse. Certains d'entre eux sont:

  • Diabète gestationnel
  • Diabète gestationnel
  • Préclampsie
  • Faible poids fœtal
  • Naissance prématurée
  • Accouchement par césarienne

Toutes ces complications possibles signifient qu'un grand nombre de grossesses de femmes atteintes du SOPK sont considérées comme des grossesses à haut risque parce que, comme nous l'avons vu, elles présentent beaucoup plus de problèmes connexes que dans un cas normal.

La rédaction vous recommande: Fertilité avec le syndrome des ovaires polykystiques.

 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI)
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Embryologiste. Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.