Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
FAQs
0
Menu

Quels sont les risques d'une grossesse associée à un syndrome d'hyperstimulation ovarienne (HSO) ?

Par Dr. Valeria Sotelo.
Dernière actualisation: 24/02/2020

Certaines femmes recevant des injections pour la fertilité contractent une forme légère du syndrome qui s'estompe au bout d'une semaine. Cependant, en cas de grossesse, les symptômes associés au syndrome d'hyperstimulation ovarienne peuvent s'aggraver et durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Il a été prouvé que le syndrome ne survient qu'en présence de hCG. Le cadre est donc limité et, en l'absence de grossesse, tout revient à la normale avec l'apparition des menstruations.

En cas de grossesse, les niveaux de hCG (l'hormone de grossesse) augmentent ce qui peut causer une aggravation des symptômes. Un syndrome d'hyperstimulation ovarienne avec une gravité sévère est une grave complication. Les symptômes sont les suivants : prise de poids rapide, douleur abdominale intense, nausées et vomissements intenses, hypercoagulation (ce qui peut entraîner la formation de caillots sanguins dans les jambes ou ailleurs), oligo-anurie et difficultés respiratoires.

Le syndrome d'hyperstimulation ovarienne sévère ne survient que très rarement, car l'on obtient désormais de très bons résultats avec la vitrification d'embryons. C'est pourquoi, lorsqu'une patiente présente des risques de contracter ce syndrome ou est atteinte d'une hyperstimulation légère, il n'y a pas de transfert d'embryons lors de ce cycle. Ils sont alors vitrifiés pour un transfert ultérieur sans aucun risque pour la future mère.

La rédaction vous recommande: Syndrome d’hyperstimulation ovarienne (HSO): qu’est-ce que c’est?.

Dr. Valeria Sotelo
Dr. Valeria Sotelo
Gynécologue
Diplômée en Médecine de l'Universidad de Buenos Aires, avec la spécialité en Gynécologie et Obstétrique. Master en Chirurgie Vidéo-laparoscopique et titre de spécialiste en Gynécologie et Obstétrique. Membre associé de la SEF et SEGO. Plus de 10 ans d'expérience dans le domaine de la Médecine Reproductive.
Affiliation à l’Ordre des Médecins: 030309166
Gynécologue. Diplômée en Médecine de l'Universidad de Buenos Aires, avec la spécialité en Gynécologie et Obstétrique. Master en Chirurgie Vidéo-laparoscopique et titre de spécialiste en Gynécologie et Obstétrique. Membre associé de la SEF et SEGO. Plus de 10 ans d'expérience dans le domaine de la Médecine Reproductive. Affiliation à l’Ordre des Médecins: 030309166.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.