FIV avec don d’ovocytes: Qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne?

Par (embryologiste), (gynécologue), (invitra staff) et (gynécologue).
Dernière actualisation: 01/10/2018

La fécondation in vitro (FIV) avec don d'ovocytes est un traitement de procréation médicalement assistée qui permet à une femme réceptrice d'obtenir une grossesse en utilisant les ovocytes d'une donneuse anonyme.

Il est également connu sous le nom de ovodonationet est indiqué pour les femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfants avec leurs propres ovules, soit parce qu'elles sont d'un âge maternel avancé, soit parce qu'elles souffrent d'une altération génétique ou de tout autre problème de gamètes.

L'un des avantages de la FIV avec ovodonation, que ce soit avec le sperme du partenaire ou celui du donneur, est qu'elle a une forte probabilité de succès et c'est pourquoi de plus en plus de femmes s'y tournent pour devenir mères.

Vous trouverez ci-dessous un index des 10 points que nous allons aborder dans cet article.

Indications

La FIV avec don d'ovules n'est généralement pas le traitement de premier choix lorsqu'une femme ou un couple se rend dans une clinique de fertilité, car les patients veulent généralement d'abord tenter une grossesse avec leurs propres gamètes.

Cependant, les situations dans lesquelles l'ovodonation est clairement indiquée sont les suivantes:

  • Les patientes sans fonction ovarienne, soit en raison d'une insuffisance ovarienne primaire, d'une insuffisance ovarienne prématurée, d'une absence d'ovaires ou de la ménopause.
  • Les patientes ayant une fonction ovarienne, mais qui ne peuvent pas utiliser leurs ovules en raison d'anomalies génétiques transmissibles, d'échecs répétés lors de cycles de FIV antérieurs ou parce qu'elles ont plus de 43 ans.

Cette dernière cause est la plus fréquente, car avec l'âge, la qualité des ovocytes diminue: la probabilité que les embryons obtenus présentent des anomalies chromosomiques qui compromettent leur viabilité et provoquent une augmentation des avortements. Cela augmente aussi considérablement les possibilités d'avoir un enfant atteint du syndrome de Down.

Sélection des donneuses d'ovules

L'ovodonation est un processus très contrôlé. Pour qu'elle puisse être effectuée, la candidate ovodonante doit répondre à une série d'exigences juridiques, médicales et éthiques.

Pour ce faire, vous devrez passer par un processus de sélection qui évalue votre aptitude à être donneur, au cours duquel votre condition physique et les aspects psychologiques sont étudiés.

Pour être éligible au programme de don d'ovules, la future donneuse doit être âgée de 18 à 35 ans, en bonne condition psychophysique et non porteuse de maladies génétiques, héréditaires ou infectieuses pouvant être transmises à la descendance.

Il convient de noter qu'il s'agit d'un processus altruiste, volontaire et totalement anonyme: l'identité de la donneuse d'ovules restera toujours confidentiel.

Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici: Exigences relatives au don d'ovules en France.

Types de don d'ovules

Selon l'origine des ovules, il existe deux types principaux don d'ovules: le don d'ovules frais ou le don d'ovules vitrifiés.

Toutefois, aujourd'hui, nous pouvons également inclure deux autres types de don d'ovules dans cette classification : les ovules de banque et les mini don d'ovules ou dons d'ovules partagés. Nous commenterons ci-dessous chacun d'entre eux:

Don d'ovules frais

Dans ces cas, la donneuse et la receveuse d'ovules doivent avoir le cycle hormonal synchronisé, de sorte que la donneuse est stimulée pendant que la receveuse prépare son endomètre. En d'autres termes, dans le même cycle, les ovules de la donneuse sont extraits et, après 3 ou 5 jours, les embryons sont transférés dans l'utérus de la receveuse. L'inconvénient de cette technique est que si la donneuse ne répond pas bien à la stimulation ovarienne, la réceptrice peut devoir attendre le cycle suivant pour effectuer le transfert, ce qui implique une plus grande quantité de médicaments hormonaux et une plus grande détresse émotionnelle.

Don d'ovules vitrifiés

Ici, il n'est pas nécessaire que le donneur et le receveur soient synchronisés. Tout d'abord, les ovocytes de la donneuse sont obtenus et ceux qui sont matures sont congelés par la technique de vitrification. Une fois qu'une receveuse compatible a été trouvée, ces ovules sont dévitalisés et fécondés avec le sperme du couple ou d'un donneur de sperme compatible dans le cas d'un double don. Comme dans le cas précédent, la receveuse d'ovules devra également effectuer le traitement de préparation de l'endomètre avant le transfert de l'embryon, mais cela ne sera pas coordonné avec la donneuse. L'inconvénient de cette méthode est que le nombre d'œufs disponibles pour la fécondation peut diminuer car ils ne survivent pas tous à la décongélation. Malgré cela, les taux de survie actuels sont très bons grâce à l'optimisation de la technique de vitrification des ovocytes.

Ovules de banque

Comme nous l'avons déjà mentionné dans les sections précédentes, les ovules de la donneuse peuvent être utilisés soit frais, soit congelés. Si l'ovodonation est récente, il sera nécessaire de synchroniser les cycles de la donneuse et de la receveuse. Sinon, après avoir obtenu les ovules, ils seront congelés jusqu'au moment de la fécondation, où ils seront décongelés. Pour cette deuxième option, la clinique de fertilité peut soit avoir ses propres donneuses (sa propre banque d'ovules) ou, à l'inverse, travailler en coordination avec une banque d'ovules externe. Selon l'expert en gestion de la santé Javier Suarez:

Le fait de disposer d'une banque d'ovules externe pour les traitements d'ovodonation présente de multiples avantages, comme la variété des phénotypes.

Une banque d'ovules est un service chargé d'obtenir, d'évaluer puis de distribuer les ovules de donneuses. En raison de leur activité, les banques d'ovules disposent d'une base de données de donneuses large et variée. Pour cette raison, ils peuvent répondre à presque toutes les demandes des cliniques. Cela permet aux centres de reproduction d'offrir un traitement d'ovodonation presque immédiatement, car il est rare de ne pas trouver une donneuse compatible dans la banque d'ovules.

La mini donnation d'ovules

La mini donnation d'ovules consiste en un don d'un plus petit nombre d'ovules. Alors que dans une donnation d'ovules complète, la réceptrice obtient tous les ovules récupérés de la donneuse, qui peuvent être au nombre de 8 à 10, dans la mini donnation d'ovules, seuls 4 ou 5 sont reçus. Comme nous le dit le directeur médical de la clinique de FIV de Valence, le Dr Miguel Dolz, la mini donnation d'ovules a deux objectifs:

Question économique
le prix est considérablement réduit et donc plus de femmes et de couples peuvent accéder à ce traitement.
Ne pas générer trop d'embryons
sur toutes les femmes ou couples qui ne veulent avoir un enfant que par donnation d'ovule. Ainsi, on ne génère pas d'excédent d'embryons qui doivent être donnés ou vitrifiés par la suite, avec les frais d'entretien que cela implique.

De plus, le Dr Miguel Dolz déclare également que:

Le taux de grossesse par cycle effectué lors d'une mini donnation d'ovules est le même que pour un don d'ovules complet.

La mini donnation d'ovules est également connue sous le nom de don d'ovules partagé, car les ovules prélevés sur une donneuse peuvent être utilisés pour deux ou plusieurs receveuses, toujours dans le respect de la législation en vigueur qui stipule que pas plus de 6 enfants ne peuvent naître de la même donneuse, y compris leurs propres enfants.

Procédure de la donnation d'ovules étape par étape

Une fois que la donneuse d'ovules a été acceptée, il est possible de commencer le cycle de donnation d'ovules. Le processus comprend les étapes suivantes:

Stimulation ovarienne des la donneuse

La donneuse d'ovules réalise un traitement hormonal de stimulation ovarienne visant à obtenir le développement de plus d'ovules que dans un cycle naturel, dans lequel un seul arriverait à maturité, et donc à augmenter les chances de succès. Ensuite, par ponction folliculaire, on obtient les ovules développés. Ceux qui sont matures sont fécondés en laboratoire avec le sperme du partenaire du receveur ou d'un donneur de sperme anonyme, selon les caractéristiques de chaque couple. Les embryons qui en résultent sont maintenus en culture et leur développement est évalué jusqu'au jour du transfert de l'embryon à la femme réceptrice.

Préparation de l'endomètre de la receveuse

Avant le transfert d'embryons, la receveuse subit un traitement de préparation de l'endomètre afin que les embryons puissent s'implanter dans l'utérus. Pour ce faire, des œstrogènes et de la progestérone doivent être administrés, par voie orale, vaginale ou en patchs, de manière à ce que l'endomètre atteigne l'épaisseur appropriée (7-10 mm) et devienne réceptif. Le transfert de l'embryon dans la cavité utérine de la receveuse aura lieu entre 3 et 6 jours après la fécondation. Le ou les embryons de meilleure qualité seront choisis pour le transfert (la loi fixe le maximum à 3) et le reste sera vitrifié pour être utilisé dans les cycles suivants, soit pour faire une nouvelle tentative au cas où la grossesse ne serait pas obtenue dans celui-ci, soit pour avoir un autre enfant plus tard. Environ 10 à 12 jours après le transfert d'embryons, les niveaux de l'hormone β-hCG sont analysés pour savoir si la gestation a été atteinte ou non.

Résultats cliniques du don d'ovocytes

Comme on utilise des ovules de bonne qualité provenant de jeunes femmes en bonne santé, les taux de réussite de l'ovodonation sont plus élevés que ceux de la FIV avec vos propres ovules. Comme nous le dit l'embryologiste Rocio Diaz:

Chez les patients plus âgés, nous augmentons le taux de grossesse lorsqu'ils suivent un traitement de procréation médicalement assistée avec de jeunes ovules de donneurs.

Selon le rapport statistique publié par la Société espagnole de fertilité en 2017 (Registre national des activités 2017 - Enregistrement SEF), en cas de don frais, le pourcentage de grossesse par transfert dans un cycle d'ovodonation est de 54,7% et le taux d'accouchement par transfert est de 40,6%. Dans le cas du don d'ovocytes vitrifiés, ces pourcentages ont quelque peu diminué, s'établissant respectivement à 40,6 % et 28,4 %. Vous pouvez en apprendre plus à ce sujet dans l'article suivant: Taux de réussite avec don d'ovules

Coûts

La réalisation d'une FIV avec ovodonation rend le traitement de procréation médicalement assistée plus coûteux, car il faut payer les médicaments pour stimuler la donneuse et compenser financièrement la gêne occasionnée. Alors qu'un traitement de FIV/ICSI avec vos propres ovules coûte entre 3 500 et 5 500 euros, lorsque vous ajoutez le don d'ovules, le prix peut varier entre 4 000 et 9 000 euros selon la clinique de fertilité et le type de donnation d'ovules. L'avantage de la FIV avec don d'ovules est que les ovules sont de haute qualité et que la patiente obtient généralement une grossesse dès la première tentative. Il est donc possible d'économiser le coût des cycles accumulés qui devraient être effectués si les ovules étaient les vôtres

La FIV avec don d’ovocytes est le traitement qui génère le plus de déceptions et de doutes. La transparence est l'un de nos critères rigoureux lors de la recommandation de cliniques. Vous pouvez utiliser le Rapport sur la fertilité pour filtrer les cliniques qui répondent à nos critères de sélection et obtenir également un rapport avec tous les détails pour résoudre vos doutes et éviter les mauvaises surprises.

Pour connaître les coûts de la donnation d'ovule en détail, nous vous recommandons d'accéder au post suivant sur la page Ovodonate : Combien coûte une FIV avec don d'ovules [FAQ]?

Vos questions fréquentes

Est-ce que l'âge de la femme receveuse influence le taux de succès des cycles de don d'ovocytes ?

Par Dr. Elena Izquierdo Trechera (gynécologue).

L'âge de la femme receveuse influence le taux de réussite des cycles de don d'ovocytes car certaines études ont détecté des changements au niveau utérin avec l'âge qui peuvent être responsables d'une diminution plus marquée du taux d'implantation des embryons à partir de 45 ans.

Combien de fois dois-je avoir recours à la FIV avant d’opter pour le don d’ovocytes ?

Par Dr. Mark P. Trolice (gynécologue).

Il est difficile de donner une réponse à cette question, car le thème de la fertilité induit un investissement physique, émotionnel et économique. Sauf en cas de ménopause, on ne peut jamais affirmer que les chances de réussite sont nulles avec ses propres ovules. Néanmoins, les chances de réussite d’une FIV s’amoindrissent avec l’âge, et plus particulièrement si la femme a plus de 39 ans et que les résultats du test de réserve ovarienne sont peu satisfaisants (valeur basses d’AMH et/ou FSH élevée).

Il est donc impossible de recommander un nombre mínimum de cycles de FIV avant d’opter pour le don d’ovocytes. Dans tous les cas, il faudra choisir le don d’ovocytes si le cycle précédent de FIV a dû être annulé pour cause de faible réceptivité ou parce que le nombre d’ovocytes obtenus est trop bas et le développement embryonnaire inadéquat, malgré une médication à haute dose.

Quels sont les taux de réussite d'une fécondation in vitro avec don d'ovocytes ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

L'âge de la femme est déterminant pour les chances de grossesse dans n'importe quel traitement de PMA. Par exemple, pour les femmes de plus de 40 ans, le taux de réussite d'une insémination intra-utérine est en moyenne de moins de 5% par cycle. Concernant la FIV, plus effective, les statistiques indiquent 20% de réussite par cycle.

La FIV-DO permet de multiplier les chances de grossesse en utilisant les ovules d'une femme entre 20 et 30 ans.

Quels sont les risques de tomber enceinte de jumeaux avec le don d'ovules ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Comme pour une FIV classique, la possibilité d'une grossesse multiple se doit au transfert de plus d'un embryon pour multiplier les chances de grossesse. Le don d'ovocytes n'augmente donc pas ce risque. La solution est de limiter le transfert à un seul embryon viable, mais cela réduit aussi les chances de nidation.

Combien de tentatives de FIV-DO peut-on réaliser ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Le nombre de tentatives de FIV-DO est le résultat de la volonté de la receveuse et du gynécologue. En France, la Sécurité Sociale peut rembourser jusqu'à 4 essais de transfert embryonnaire après FIV, que celle-ci soit classique ou le résultat d'un don.

Cependant, le nombre de tentatives par don d'ovocytes se voit limité dans les faits par la mise sur liste d'attente, d'où le succès de la FIV-DO à l'étranger. Dans ce cas, il s'agira plus d'une question de budget et de risques pour la santé. Il faut tenir compte que l'on essaie en général la FIV-DO après plusieurs tentatives préalables de FIV classique.

Peut-on transmettre une maladie génétique en recourant au don d'ovocytes ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

La FIV-DO est particulièrement prescrite quand il existe un risque que la future maman transmette une anomalie génétique à son enfant. Le don d'ovocytes permet précisément d'éviter la transmission de maladies génétique à la descendance.

La donneuse est sélectionnée en fonction de son âge (elle doit être jeune) et de son état de santé. Elle doit surmonter des tests génétiques. Le risque de transmission d'une maladie génétique est donc minime, pour ne pas dire nul.

Concernant la sélection des donneuses d'ovocytes, vous pouvez consulter notre article: Conditions pour le don d'ovules.

Les expériences de mamans par don d'ovules racontent le processus à leurs enfants mais j'ai des doutes. Les experts recommandent-ils de le raconter aux enfants?

Par Rebeca Reus (embryologiste).

La décision de le raconter aux enfants et très personnelle. Il s'agit cependant d'un sujet complexe et en général, les experts recommande de le raconter.

Dans le lien suivant vous trouverez plus d'information sur le sujet: La grossesse par don d'ovules.

La rédaction vous recommande

Dans cet article, nous avons abordé les aspects plus généraux du don don d'ovule, mais si vous êtes une patiente intéressée par ce traitement et que vous souhaitez entrer dans les détails, nous vous recommandons de lire ce qui suit: Le traitement du receveur d'ovules étape par étape. Il existe également une autre variante du don d'ovule dans laquelle les spermatozoïdes du donneur sont utilisés en plus des ovules. C'est ce que l'on appelle la FIV avec double don de gamètes et vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici: FIV avec don d'ovules et de sperme.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Dr. Elena Izquierdo Trechera
Dr. Elena Izquierdo Trechera
Gynécologue
Diplômée en médecine de l'Université Complutense de Madrid, spécialisée en obstétrique et gynécologie, et en reproduction humaine de l'Université Rey Juan Carlos et de l'IVI. Actuellement, elle est directrice médicale de la clinique de fertilité Velazquez. En savoir plus sur Dr. Elena Izquierdo Trechera
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 282866949
 Isabelle Gutton
Isabelle Gutton
inviTRA Staff
Dr. Mark P. Trolice
Dr. Mark P. Trolice
Gynécologue
Docteur en Médecine, spécialisé en Gynécologie et Obstétrique par la Rutgers Robert Wood Johnson Medical School de New Jersey (USA.). Professeur associé au Département de Gynécologie et Obstétrique de l'University of Central Florida College of Medicine. Directeur de la clinique Fertility Care: The IVF Center. Titre de Top Doctor in America. En savoir plus sur Dr. Mark P. Trolice
Affiliation au Conseil de l'Ordre de Floride: ME 78893
Adapté au français par:
 Isabelle Gutton
Isabelle Gutton
inviTRA Staff

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.