Fibromes utérins: types, symptômes, diagnostic et traitements

Par (gynécologue), (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 28/08/2018

La myomatose utérine est l’apparition de myomes utérins, qui sont des tumeurs bénignes qui se développent dans l’utérus à partir de son muscle lisse : le myomètre. On les appelle aussi fibromes, fibromyomes ou léiomyomes. Le traitement dépendra principalement des symptômes, de l’âge et du désir reproducteur de la femme.

Qu’est-ce qu’un fibrome et quelles sont ses causes ?

Les fibromes sont les tumeurs bénignes les plus courantes chez les femmes. Normalement, ils sont présentés sous de multiples formes, mais on peut aussi les trouver en solitaire.

Ils peuvent être asymptomatiques, leur incidence réelle n’est donc pas connue avec précision. Cependant, on estime qu’une femme sur quatre en âge de procréer en possède. Ils sont généralement diagnostiqués entre 30 et 40 ans.

Leurs causes exactes sont inconnues, mais on sait que son apparence et sa croissance sont influencées par les hormones du cycle menstruel, principalement les œstrogènes. Un déséquilibre hormonal et une augmentation du taux d’œstrogènes dans l’organisme peuvent entraîner l’apparition de ce type de tumeur, qui n’est rien de plus que la croissance d’une masse anormale de tissu musculaire.

Après la ménopause, parce que les niveaux d’œstrogènes dans le sang diminuent, de nouveaux fibromes ne se forment pas et les fibromes présents diminuent habituellement en taille, mais ils ne disparaissent pas.

S’il y a croissance de fibromes après la ménopause, cela peut indiquer une transformation tumorale maligne.

Certaines études ont également révélé que les fibromes peuvent avoir des causes génétiques, de sorte qu’il existe une certaine prédisposition génétique à les développer.

Les différents types

Tous les fibromes proviennent du myomètre. Cependant, on distingue trois types de fibromes en fonction de leur localisation et de la direction dans laquelle ils apparaissent:

Sous-séroses
ils se développe dans la cavité abdominale. Ils peuvent comprimer les organes adjacents s’ils se développent beaucoup, mais ils sont habituellement asymptomatiques. Ils sont les plus fréquents (55 %).
Intramuraux
ils sont contenus dans l’épaisseur du myomètre. Ils prolifèrent dans la partie centrale du myomètre et augmentent la taille de l’utérus. Ils sont également fréquents (40 %).
Sous-muqueux
ils se développent dans la cavité utérine. Ils sont moins fréquents (5 %), mais ils causent plus de symptômes, car ils augmentent les saignements menstruels (hyperménorrhée) et peuvent causer une anémie ferriprive. Ils ont de plus grandes chances de devenir malins.

De plus, les fibromes sous-séreux et sous-muqueux peuvent devenir pédiculés, ce qui signifie qu’ils ne sont fixés à l’utérus que par une fine tige appelée pédicule. S’il est tordu, il peut causer une douleur aiguë.

Symptômes

Comme mentionné ci-dessus, les fibromyomes ne causent souvent aucun symptôme. Cependant, chez certaines femmes, selon l’emplacement, la taille et la direction de la croissance de la tumeur, ils peuvent causer :

  • Saignements entre les règles (métrorragie)
  • Règles plus longues et plus abondantes (ménorragie)
  • Règles douloureuses (dysménorrhée)
  • Rapports sexuels douloureux (dyspareunie)
  • Douleur vaginale et gonflement abdominal
  • Sensation de compression et de pression dans la vessie, l’uretère et le rectum
  • Envie fréquente d’uriner
  • Anémie

Diagnostic

Le diagnostic des fibromes se fait habituellement par un examen physique de la région pelvienne, suivi d’une échographie abdominale ou transvaginale pour confirmer leur présence. Le diagnostic est plus difficile chez les patients obèses, car la palpation est plus compliqué à faire.

Des techniques plus complexes peuvent également être utilisées pour confirmer le diagnostic et exclure d’autres types d’altérations comme les tumeurs ovariennes ou l’inflammation des trompes:

Hystéroscopie
cela consiste à insérer une caméra dans le vagin pour inspecter l’intérieur de la cavité utérine. Il est utile pour le diagnostic et l’extraction des fibromes sous-muqueux.
Laparoscopie
une caméra est insérée par un petit trou dans l’abdomen pour visualiser l’intérieur de l’abdomen. Elle permet d’observer les fibromes sous-sérosés et même de les extraire.
Hystérosonographie
cela consiste à effectuer une échographie tout en injectant une solution saline dans l’utérus pour améliorer la visualisation de l’utérus.
Résonance magnétique
cela permet de créer des images à l’aide d’aimants puissants et d’ondes radio. Il n’est généralement pas fait de façon routinière à cause de son prix.
Tomographie axiale calculée par ordinateur (TACO)
cela consiste à prendre de nombreuses radiographies pour obtenir une image 3D de la région pelvienne. Cette technique n’est pas non plus habituellement utilisée pour diagnostiquer les fibromes.
Biopsie de l’endomètre
en prélevant un échantillon de tissu, cela permet de diagnostiquer les tumeurs malignes.

Traitement

Le traitement de la myomatose dépendra de l’âge de la patiente et de son désir d’avoir des enfants, ainsi que de la taille et du poids des fibromes. Ceux qui sont asymptomatiques et de petite taille n’ont pas besoin d’être traités, mais seulement examinés.

Traitements non invasifs

Ils permettent de retarder ou d’éviter la chirurgie. Parmo les plus courants:

Analgésiques
pour contrôler la douleur des petits fibromes.
Les contraceptifs hormonaux
pour réguler les règles et les douleurs qu’elles provoquent.
Traitement hormonal avec des agonistes de la GnRH
réduit le niveau d’œstrogène dans le sang, ce qui provoque une situation similaire à la ménopause, il est donc nécessaire de prendre en compte ses effets secondaires. Le traitement améliore les symptômes mais ne fait pas disparaître le fibrome, de sorte que lorsque le médicament est arrêté, il revient.

Traitements invasifs

Dans les cas où les symptômes ne peuvent être guéris au moyen de médicaments, un traitement chirurgical est choisi. Il y a plusieurs options :

Embolisation des artères utérines
elle est utilisée pour les petits fibromes et consiste à arrêter la circulation sanguine du fibrome, ce qui a pour effet de réduire sa taille ou de disparaître complètement. Pour ce faire, on introduit des microparticules dans les artères utérines à l’aide d’un cathéter.
Myomectomie
ça consiste à retirer des fibromes en préservant l’utérus. Cette technique est utilisée par les femmes qui ont l’intention d’avoir des enfants. Cela ne garantit pas qu’ils ne développeront plus de fibromes à l’avenir. Elle peut être réalisée par hystéroscopie (fibromes sous-muqueux) ou laparoscopie (fibromes sous-séreux).
Hystérectomie
c’est l’ablation partielle ou totale de l’utérus. Cette chirurgie est pratiquée sur des femmes plus âgées qui n’ont plus l’intention d’avoir d’enfants.

Lien avec la fertilité et la grossesse

La présence de fibromes utérins a été associée à l’infertilité féminine, bien que seulement 1 à 2,4 % des patientes infertiles présentent les fibromes utérins comme la seule cause du problème de stérilité. Celles qui peuvent rendre la grossesse plus difficile sont les sous-muqueuses, car elles affectent directement la cavité utérine.

Un des problèmes causés par les fibromes est qu’ils peuvent opprimer les trompes de Fallope, ce qui empêche la fécondation de l’ovule. Ils peuvent également empêcher l’implantation dans l’endomètre.

D’autre part, ces tumeurs ont été associées à des fausses couches répétées, car, selon leur taille dans l’utérus, elles peuvent entraver le développement normal de l’embryon.

Les patientes en âge de procréer qui croient que ces altérations peuvent rendre la grossesse plus difficile devraient subir une myomectomie.

Vos questions fréquentes

Si je veux avoir des enfants, quel est le meilleur traitement contre la myomatose?

Par Dr. Carmen Ochoa Marieta (gynécologue).

En médecine reproductive, on adopte généralement une attitude conservatrice à l’égard des fibromes, mais la première chose à faire est de savoir de quelle taille ils sont et s’ils envahissent ou non la cavité utérine

Quelle est la taille des fibromes?

Par Rebeca Reus (embryologiste).

Les fibromes peuvent avoir des tailles très différentes. Pour voir certaines d’entre elles, il est nécessaire d’utiliser un microscope, alors que d’autres sont si grandes qu’elles peuvent occuper toute la cavité utérine. Selon leur taille et leur emplacement, ils peuvent causer plus ou moins de symptômes.

Les fibromes utérins peuvent-ils être cancéreux?

Par Rebeca Reus (embryologiste).

Oui, certains fibromes peuvent se transformer en tumeurs malignes, mais c’est très rare, puisque seulement 0,5 % le font. Ces tumeurs sont appelées léiomyosarcomes.

Existe-t-il un traitement naturel contre la myomatose utérine?

Par Rebeca Reus (embryologiste).

Certains des remèdes maison qui ont été suggérés pour traiter les fibromes utérins sont l’huile de ricin, le pissenlit, le gingembre ou le jus de betterave et la carotte, entre autres choses.

Cependant, aucune étude scientifique ne confirme l’efficacité de ces traitements de médecine naturelle. Par conséquent, si vous avez un utérus myomateux et que vous présentez des symptômes, il est recommandé de recourir aux traitements médicaux conventionnels.

La rédaction vous recommande

Il existe d’autres altérations de l’utérus qui peuvent également affecter la fertilité féminine. Nous vous les expliquons dans cet article : Causes utérines d’infertilité: types et traitement

Si vous songez à avoir des enfants et que vous avez l’une ou l’autre de ces altérations, vous pouvez voir comment elles influencent la réalisation de la grossesse grâce à une série de tests. C’est le sujet de notre article. Bilan de fertilité de la femme: qu’est-ce que c’est?

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

Dr. Carmen Ochoa Marieta
Dr. Carmen Ochoa Marieta
Gynécologue
Diplômée en médecine de l'Université du Pays basque, avec un doctorat en médecine et chirurgie de l'Université de Murcie. Il dirige actuellement l'Unité de reproduction assistée du Centre d'études sur la reproduction (CER SANTANDER) à Santander et l'Unité de diagnostic de la médecine de reproduction à Bilbao. En savoir plus sur Dr. Carmen Ochoa Marieta
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 484805626
 Rebeca Reus
Rebeca Reus
Embryologiste
Diplômée en Biologie humaine (Biomédecine) de l'Universitat Pompeu Fabra (UPF), Master en Laboratoire d'Analyses Cliniques de l'UPF et Master sur la Base Théorique et Procédures de Laboratoire en Procréation Assistée de l'Universidad de Valencia (UV). En savoir plus sur Rebeca Reus
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.