FIV avec don d’ovule et de sperme: étapes du traitements

Par (gynécologue), (embryologiste), (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 31/01/2019

La fécondation in vitro (FIV) avec double don de gamètes consiste en un traitement de procréation assistée dans lequel le sperme d'un donneur est utilisé pour féconder les ovules d'une donneuse, tous deux anonymes, et transférer les embryons obtenus à une femme ou un couple receveur.

La FIV avec don d'ovules et de sperme est utilisée dans les cas où les patients ne peuvent pas fournir leurs propres gamètes en raison de différents problèmes de fertilité.

Bien qu'il s'agisse d'un traitement coûteux, la FIV avec double don est une technique totalement sûre et avec des taux de réussite très élevés, qui permet d'obtenir une grossesse dans la plupart des cas.

Qu'est-ce que le double don de gamètes?

La FIV avec don d'ovules et de sperme est un traitement de fertilité dans lequel les deux membres du couple renoncent à la charge génétique de leurs gamètes et recourent à ceux des donneurs pour devenir parents.

Le don de gamètes est une pratique légale en France, et selon l'article L1244 du Code de la Santé Publique, il se caractérise par les points suivants:

  • Le don de gamète doit être anonyme et gratuit.
  • Les donneurs doivent être en bonne santé physique et psychologique, entre 18 et 37 ans pour la femme et entre 18 et 45 ans pour l'homme.
  • Les donneurs doivent passer des tests médicaux et psychologiques.
  • Les donneurs peuvent déjà être parents ou non.
  • Le don est réalisé dans un hôpital. Une fois le prélèvement réalisé, les gamètes sont confiées à un laboratoire jusqu'à leur attribution `des couples receveurs.
  • Le don d'ovule ou de sperme n'est pas rémunéré. Sur présentation des justificatifs, l'hôpital prend en charge les frais occasionnés (hébergement, transport, etc.).

Si vous souhaitez davantage d'informations concernant ce sujet, vous pouvez lire l'article suivant: Don de gamètes en France: définition, prix et conditions.

Indications

La technique de FIV avec double don de gamètes est utilisée dans les cas graves d'infertilité, lorsque ni la femme ni l'homme ne parviennent pas à obtenir une grossesse avec leurs ovules et sperme.

Généralement, les couples qui doivent avoir recours au double don souffrent des problèmes suivants:

  • absence d'ovaires, insuffisance ovarienne, faible réserve ovarienne,
  • azoospermie sécrétoire
  • échecs répétés de FIV avec des gamètes propres
  • risque de transmission d'une maladie héréditaire chez les deux parents, etc.

Dans tous les cas, le spécialiste recommandera toujours à la femme ou au couple quelle est la meilleure option pour obtenir une grossesse en fonction de leur situation spécifique.

Étapes du traitement

Le traitement et les techniques de fécondation in vitro sont les mêmes que dans la forme conventionnelle, mais dans le cas de la FIV avec double don, deux éléments supplémentaires sont impliqués : les donneurs d'ovules et de sperme.

Voici une description étape par étape de l'ensemble de la procédure de FIV, tant pour les donneurs que pour les receveurs.

Sélection des donneurs

Les donneurs sont de jeunes hommes et femmes en parfaite santé qui, de façon anonyme et gratuite, donnent leur sperme et leurs ovules pour être utilisés par une femme ou un couple ayant des problèmes de fertilité.

Comme nous l'avons dit, ces donneurs doivent subir différents tests médicaux et psychologiques avant d'être jugés aptes au don, notamment les suivants :

Chez l'homme
examen physique, caryotype, séminogramme, analyse sanguine, culture microbiologique et entretien psychologique.
Chez la femme
examen physique, caryotype, échographie, analyse sanguine et hormonale, culture microbiologique et entretien psychologique.

De plus, on réalise généralement un test de compatibilité génétique, qui permet de jumeler les donneurs les plus compatibles afin qu'ils ne partagent aucune mutation génétique qui pourrait mener à un bébé malade. C'est ce qu'on appelle l'appariement génétique.

D'autre part, les médecins s'efforceront également à vérifier que les donneurs présentent des caractéristiques physiques similaires à celles des receveurs : couleur des cheveux et des yeux, taille, etc. et qu'ils présentent un bon appariement phénotypique.

Traitement des donneuses d'ovules

Une fois que la donneuse d'ovules a été sélectionnée, elle doit suivre un traitement hormonal pendant environ 2 semaines afin d'effectuer une stimulation ovarienne contrôlée et obtenir plusieurs follicules matures.

Tous les deux jours environ, la donneuse d'ovules se rend à la consultation pour un contrôle hormonal et échographique de la stimulation.

Lorsque les follicules sont remplis, le gynécologue procède à l'extraction des ovules par ponction folliculaire, une opération très simple qui se fait sous sédation.

C'est la fin du processus de don d'ovules. Cependant, si le médecin le lui indique, elle devra revenir pour un dernier examen.

Si vous souhaitez en apprendre plus à ce sujet, nous vous conseillons la lecture de cette article: Les étapes pour faire un don d’ovocytes: Comment devenir donneuse?

Traitement chez la patiente qui reçoit le don

La patiente qui reçoit l'ovule, pour sa part, doit suivre un traitement de préparation endométriale afin que son utérus soit réceptif au moment où elle reçoit les embryons. De cette façon, les embryons peuvent être implantés dans l'endomètre et commencer une grossesse.

Pour cela, la femme bénéficiaire doit suivre un traitement hormonal à base d'œstrogènes et de progestérone et se rendre au cabinet du gynécologue pour vérifier par échographie la croissance de son endomètre.

Vous trouverez l'ensemble de ce processus et une série de recommandations dans l'article suivant : Préparation endométriale: quelle épaisseur pour réussir une FIV?

Fertilisation et transfert d'embryons

Les ovules de donneuses, qu'ils proviennent d'une banque ou qu'ils soient frais, sont évalués en laboratoire et ceux qui sont matures sont fécondés avec le sperme du donneur.

Le sperme donné provient toujours d'une banque de sperme, car l'échantillon doit rester congelé pendant un certain temps avant de pouvoir être utilisé. Le sperme de donneur ne peut pas être utilisé frais comme dans le cas d'ovules donnés.

Avant la fécondation, le sperme de donneur doit être décongelé et les spermatozoïdes doivent être vérifiés pour s'assurer qu'ils bougent et sont vivants.

Les ovules sont ensuite fécondés par FIV conventionnelle ou par injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) et les embryons sont laissés en culture pendant quelques jours.

Une fois que les embryons de 3 ou 5 jours ont été obtenus avec une bonne qualité et après avoir vérifié que l'endomètre de la receveuse a l'épaisseur adéquate, on procède au transfert de l'embryon.

Les embryons qui n'ont pas été transférés seront vitrifiés pour de futures tentatives ou pour essayer d'avoir un autre enfant plus tard.

Le traitement de FIV avec double don de gamètes se terminera avec le test de grossesse après environ 10-15 jours d'attente

Pour le moment, la FIV avec double don est interdite en France. Cependant les pays qui autorisent cette pratique sont nombreux, parmi eux, l'Espagne ou la République Tchèque par exemple.

La FIV avec don d’ovocytes est le traitement qui génère le plus de déceptions et de doutes. La transparence est l'un de nos critères rigoureux lors de la recommandation de cliniques. Vous pouvez utiliser le Rapport sur la fertilité pour filtrer les cliniques qui répondent à nos critères de sélection et obtenir également un rapport avec tous les détails pour résoudre vos doutes et éviter les mauvaises surprises.

Grossesse avec ovules et spermes par don

La probabilité de succès de la FIV avec don d'ovules et de sperme est très élevée, plus qu'avec une FIV avec ses propres gamètes.

Comme les donneurs sont jeunes et en excellente santé, ce traitement de fertilité a les taux de succès les plus élevés.

Approximativement, le taux de grossesse par transfert d'embryon est de 55-60%, tandis que le taux de natalité par transfert est d'environ 40%.

En réalité, ces pourcentages sont similaires à ceux de don d'ovules car la qualité de l'ovule est l'un des facteurs les plus importants déterminant le succès d'un traitement de FIV.

L'excellente qualité des ovules et des spermatozoïdes garantit un taux de fécondation élevé. Les embryons obtenus sont également de très bonne qualité et ont une grande capacité d'implantation.

Cependant, la probabilité de grossesse dépend également d'autres facteurs tels que l'âge de la receveuse, la réceptivité utérine, les caractéristiques de l'utérus et l'évolution des embryons.

Vos questions fréquentes

Est-ce que l'âge de la femme receveuse influence le taux de succès des cycles de don d'ovocytes ?

Par Dr. Elena Izquierdo Trechera (gynécologue).

L'âge de la femme receveuse influence le taux de réussite des cycles de don d'ovocytes car certaines études ont détecté des changements au niveau utérin avec l'âge qui peuvent être responsables d'une diminution plus marquée du taux d'implantation des embryons à partir de 45 ans.

Existe-t-il une alternative à la FIV avec dons d'ovules et de sperme ?

Par Sara Salgado (embryologiste).

Oui, une autre alternative est l'adoption d'embryons. Les embryons proviennent de couples qui ont des embryons surnuméraires viables issus de leur traitement de FIV et qui ont décidé de faire un don.

Il s'agit d'une alternative avec des taux de réussite plus faibles, car les couples qui les donnent ont dû recourir à la FIV pour obtenir une grossesse. Cependant, le prix est plus bas et les embryons sont toujours de bonne qualité, sinon ils n'auraient pas été acceptés pour le programme de don.

Combien de fécondation in vitro peut-on faire avec des ovules et du sperme de donneur ?

Par Sara Salgado (embryologiste).

Comme pour la FIV avec ses propres gamètes, il n'y a pas de limite établie. La femme ou le couple doit décider du nombre de tentatives qu'ils sont prêts à faire s'ils ne parviennent pas à une grossesse la première fois.

Les taux de succès de ce traitement sont élevés, mais si la femme a un problème dans l'endomètre ou l'utérus, il peut y avoir des complications pour que l'implantation ait lieu ou que la grossesse progresse correctement.

La rédaction vous recommande

L'une des alternatives de la FIV avec double don de gamètes est le don d'embryons, un traitement plus économique qui peut être disponible pour un plus grand nombre de patients. Si vous avez besoin d'informations à ce sujet, n'hésitez pas à consulter l'article suivant : Don et accueil d’embryons surnuméraires: définition et taux de réussite.

D'autre part, si vous voulez plus d'informations sur les taux de succès des FIV, nous vous recommandons de lire l'article suivant : Taux de réussite de la FIV: combien de chances de grossesse?

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Ballesteros A, Castilla JA, Nadal J, Ruiz, M. Manifiesto de la SEF sobre la donación de gametos en España. Publicado a través de la Sociedad Española de Fertilidad (SEF).

Colomé C, Carrasco M, Agramunt S, Checa MA, Carreras Collado R. Fertilidad en mujeres mayores de 40 años. Ginecología y Obstetricia Clínica. 2008; 9 (4): 216-227

Comisión Nacional de Reproducción Humana Asistida (CNRHA) (2015). Aspectos legales y éticos de la donación. En: Registro Nacional de Donantes de Gametos y Preembriones. Ministerio de Sanidad, Consumo y Bienestar Social de España. (ver)

Kvist U, Björndahl L. ESHRE Monographs: Manual on Basic Semen Analysis. Oxford: Oxford University Press, 2002.

Sociedad Española de Fertilidad (SEF) (febrero de 2012). “Saber más sobre fertilidad y reproducción asistida”. En colaboración con el Ministerio de Sanidad, Política Social e Igualdad del Gobierno de España y el Plan de Calidad para el Sistema Nacional de Salud.

Sociedad Española de la Fertilidad (SEF). Libro Blanco Sociosanitario. La Infertilidad en España Situación Actual y Perspectivas. Imago Concept & Image Development 2011.

Sociedad Española de Fertilidad (SEF) (2011). Manual de Andrología. Coordinador: Mario Brassesco. EdikaMed, S.L. ISBN: 978-84-7877.

Informations du Service Public français sur le Don d'ovule: Don d'ovules

Informations du Service Public français sur le Don de sperme: Don de sperme

Articles du Code de la santé publique relatifs au don et utilisation de gamètes: Don et utilisation de gamètes

Articles du Code de la santé publique concernant le déroulement de la démarche: Déroulement de la démarche

Articles du Code la santé concernant la conservation des gamètes: Conservation des gamètes

Arrêté du 11 avril 2008 relatif aux règles de bonnes pratiques cliniques et biologiques d'assistance médicale à la procréation

Vos questions fréquentes: 'Est-ce que l'âge de la femme receveuse influence le taux de succès des cycles de don d'ovocytes ?', 'Existe-t-il une alternative à la FIV avec dons d'ovules et de sperme ?' et 'Combien de fécondation in vitro peut-on faire avec des ovules et du sperme de donneur ?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

Dr. Elena Izquierdo Trechera
Dr. Elena Izquierdo Trechera
Gynécologue
Diplômée en médecine de l'Université Complutense de Madrid, spécialisée en obstétrique et gynécologie, et en reproduction humaine de l'Université Rey Juan Carlos et de l'IVI. Actuellement, elle est directrice médicale de la clinique de fertilité Velazquez. En savoir plus sur Dr. Elena Izquierdo Trechera
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 282866949
 Sara Salgado
Sara Salgado
Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Biologie Moléculaire de l'Universidad del País Vasco (UPV/EHU), avec un Master en Procréation Médicalement Assistée de l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Titre d'expert universitaire en Techniques de Diagnostic Génétique de l'Universidad de Valencia (UV). En savoir plus sur Sara Salgado
 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.