Revue médicale certifiée spécialisée en procréation médicalement assistée et grossesse.
Don d’ovocytes: le dire ou pas à mon enfant
28
Menu

Don d’ovocytes: le dire ou pas à mon enfant

  1. Alexandra
    Alexandra

    Bonjour, j’ai réussi à tomber enceinte par fécondation in vitro (je suis enceinte de 7 mois) avec don d’ovocytes. Avec mon mari on se pose la question de si on va le dire à notre petit garçon ou s’il est préférable de lui cacher. Que nous conseillez-vous ? Merci d’avance !

    14/12/2015 à 10:42
    Réponse
  2. Bonjour Alexandra,

    La décision de le révéler à votre enfant son origine est très personnelle et elle vous appartient totalement.

    Toutefois, selon certaines études dans le domaine, il est conseillé de ne pas cacher aux enfants d’où ils viennent et de leur en parler non seulement à eux mais également au sein de votre famille et dans le milieu scolaire l’enfant. Il est conseillé de lui expliquer comment il a été conçu dès son plus jeune âge, en adaptant le choix des mots pour lui expliquer en fonction de son âge. Ainsi, votre enfant verra la manière dont il a été conçu comme quelque chose de naturel et non pas comme quelque chose de mal.

    Le risque de cacher cette information à votre enfant est qu’il le découvre bien plus tard, ce qui peut provoquer des tensions entre lui et vous, car il se sentira trahi et trompé par ses parents.

    Les études montrent que les enfants conçu par procréation assistée et par don de gamètes qui savent dès tous petits leur origine, grandissent de la même manière que les enfants conçus naturellement. Ce qui veut dire que si l’enfant connaît ses origines et les comprend comme quelque chose de normal, il apprendra à vivre avec et ne le percevra pas comme un préjudice.

    Malgré tout, certains enfants peuvent, en grandissant, ressentir le besoin ou simplement la curiosité de connaître l’identité du donneur ou de la donneuse des gamètes qui a permis sa conception.

    J’espère que les études à ce propos vous aiderons à prendre votre décision. Dans tous les cas, si vous vous sentez un peu perdus, je vous conseille de consulter un psychologue spécialiste de la procréation assistée afin qu’il puisse vous aider et vous conseiller sur la manière de dire la vérité à votre enfant.

    Pour mieux peser le pour et le contre, nous vous suggérons de lire notre article: Faut-il dire à mon enfant qu’il est né d’un don de gamètes ?

    Bonne journée.

    15/12/2015 à 17:19
    Réponse
  3. Bonjour Alexandra, Je suis un peu dans la même situation que vous. Je vois que votre post a plus d’un an. Votre petit garçon sera né maintenant. Qu’avez-vous décidé finalement ? Allez-vous lui en parler ? Si oui, quand et comment ? Merci

    17/05/2017 à 12:27
    Réponse
    • Bonjour à vous. Oui !!! Mon petit Gabriel est né sans problèmes. Il a maintenant 1 an et bientôt 4 mois. C’est encore trop tôt pour avoir cette conversation, il commence tout juste à élargir son vocabulaire et tente de former ses premières phrases 😀

      Nous avons regardé les livres qui existent à ce sujet et nous en avons acheté deux qui nous ont bien plu : Le mystère des graines à bébé et Graine de bébé. J’aime bien ce dernier surtout, c’est bien expliqué sans être trop ‘scientifique’. Pour le moment, nous laissons les livres bien en vue, en espérant qu’un jour, spontanément, une occasion de l’ouvrir et d’en parler va surgir. J’appréhende un peu, mais je pense que ça va être plus dur pour nous que pour lui en fait… Les deux livres sont recommandés pour les 3-5 ans, on a encore le temps de se préparer.

      Bonne chance, votre bébé est-il déjà né ? Ne vous en faites pas trop, chaque chose en son temps. Pendant la grossesse, je me posais beaucoup de questions, mais maintenant, je laisse les choses venir.

      18/05/2017 à 10:12
      Réponse
    • Merci de votre retour, Je suis enceinte de 6 mois et j’ai eu un don d’ovocytes. Je regarderai si je trouve ces livres. Merci

      18/05/2017 à 19:17
      Réponse
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.