Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
Prématuré à 32 semaines de grossesse: quels risques?
22
Menu

Prématuré à 32 semaines de grossesse: quels risques?

  1. AufKoln
    AufKoln

    Bonjour, ma soeur vient d’avoir une petite fille qui est née à 32 semaines de grossesse. Elle a été mise en couveuse. Je n’a pas encore eu l’occasion de la voir car j’habite en Allemagne et je n’irai en France que pour les fêtes, mais je me fais du souci pour la petite. Je n’ai pas osé aborder le sujet en détail avec ma soeur car je la vois assez inquiète elle-aussi, mais j’aimerais savoir quels sont les risques pour la santé de Maïa. Pourriez-vous me dire si elle gardera des séquelles de sa naissance prématurée? Merci beaucoup

    06/11/2017 à 6:48
    Réponse
  2. Bonjour AufKoln,

    De nos jours, le taux de survie des bébés prématurés est très élevé (jusqu’à 80%) alors qu’auparavant cela constituait l’une des principales causes de mortalité infantile.

    La couveuse va permettre de maintenir une température constante dans des conditions semblables à celles de l’utérus. Le bébé n’est pas encore capable de prendre le sein car les fonctions de succion et de déglutition ne vont se coordonner qu’à partir de la 34e semaine. Il faudra donc prévoir une sonde gastrique et probablement aussi une assistance respiratoire.

    À 32 semaines, il s’agit tout juste de la limite entre ce qu’on appelle les prématurés et les grands prématurés. On considère que le risque de séquelles chez les grands prématurés est de 50 à 80 fois plus élevé que pour les bébés nés à terme. En effet, à 32 semaines, le bébé n’a développé que deux tiers de son poids normal. Les organes n’ont pas encore terminé leur développement.

    Les possibles séquelles sont variées et toutes ne vont pas forcément se produire mais il y a risque d’anémie, d’infections, de problèmes d’audition (car la fonction auditive est généralement immature), de malformations cardiaques.

    Vous pouvez en lire plus dans l’article : Bébés prématurés.

    J’espère que ces éventuelles séquelles pourront être prévenues par les soins prodigués par l’hôpital.

    Tenez-nous au courant. Une pensée pour la petite Maïa.

    06/11/2017 à 18:11
    Réponse
Commentaires
Cela peut également vous intéresser
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.