Tératozoospermie sévère quel espoir

  1. tristounette
    tristounette

    Bonjour, nous avons les retours d’examens de fertilité pour moi et mon conjoint. On apprend une tératozoospermie sévère (-1% des spermatozoïdes normaux). Quelles sont nos chances par procréation assisté? Ce pourcentage peut-il varier? Quelles vont être les démarches à suivre pour nous maintenant? J’aime tellement notre famille que je ne la vois pas comblée sans enfants. Nous avons 30ans.
    Merci de vos réponses d’avance.

    07/07/2016 à 16:32
    Réponse
  2. Bonjour,

    Ne vous inquiétez pas puisqu’il existe une technique de procréation assistée pour chaque cause d’infertilité. Dans ce cas-ci, sachant que votre conjoint a moins de 1% de spermatozoïdes normaux, la technique la plus indiquée est la fécondation in vitro avec injection intracytoplasmatique de spermatozoïdes (FIV ICSI).

    L’ICSI permet de pratiquer la micro-injection d’un spermatozoïde dans le cytoplasme de l’ovocyte, elle est donc indiquée quand il existe une anomalie de type morphologique qui empêche le spermatozoïde d’atteindre l’ovocyte normalement, comme c’est le cas pour votre conjoint.

    Par ailleurs, il existe de compléments alimentaires qui améliorent la qualité séminale, vous pouvez demander conseil à votre médecin à ce sujet.

    Vous pouvez jeter un coup d’oeil à cet article sur la tératozoospermie pour en savoir plus.

    Bonne chance à vous et ne soyez pas découragés !

    08/07/2016 à 9:21
    Réponse
  3. Bonjour,

    Mon conjoint est atteint de tératozoospermie sévère soit 91% anormaux. Nous essayons depuis au moins 2 ans sans succès. Peut-on espérer une grossesse naturelle si mon conjoint fait une cure de vitamines pour améliorer la forme des spermatozoïdes?

    Merci de votre réponse

    22/09/2017 à 9:21
    Réponse
    • Pourquoi parlez-vous de tératozoospermie sévère si l’OMS considère qu’un spermogramme révélant qu’un taux de 4% de spermatozoïdes normaux est normal? De mon côté j’essaie d’obtenir des clarifications à ce sujet mais aucun professionnel n’a été en mesure de me répondre clairement à date. Le seuil de l’OMS est passé de 30% à 4% mais ça n’a toujours aucun sens dans ma tête. De plus, il n’y a aucune place pour les nuances: soit on est normal, soit on ne l’est pas. Aucune interprétation claire de l’ensemble des résultats du spermogramme, aucune analyse personnalisée. « Consultez si vous voyez que ça ne marche pas après 18 mois » est la réponse classique à nos questions spécifiques.

      07/12/2017 à 0:22
      Réponse
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.