Hydrosalpinx: définition, causes et traitements possibles.

Par (gynécologue), (embryologiste), (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 22/05/2019

L’hydrosalpinx est une altération de l’appareil reproducteur féminin caractérisée par l’obstruction et l’accumulation de liquide dans les trompes de Fallope, ce qui les dilate et les distend.

La conséquence de cette pathologie tubaire est un dysfonctionnement des trompes, qui provoque l’infertilité en empêchant les spermatozoïdes de rencontrer l’ovule pour la fécondation.

Dans la plupart des cas, la femme aura besoin d’un traitement de fécondation in vitro (FIV) pour obtenir une grossesse si elle souffre d’hydrosalpinx.

Définition de l’hydrosalpinx

Comme l’appareil reproducteur féminin comporte deux trompes de Fallope, il existe deux types d’hydrosalpinx :

Hydrosalpinx unilatéral
une seule des trompes est affectée, l’autre reste intacte.
Hydrosalpinx bilatéral
les deux trompes sont bloquées et ne fonctionnent pas.

Le plus courant est que l’hydrosalpinx soit unilatéral, c’est-à-dire qu’il peut affecter soit la trompe droite soit la gauche.

Lorsque les deux trompes de Fallope présentent cette altération, la grossesse naturelle est compliquée, car l’obstruction empêchera le sperme d’atteindre l’ovule pour le féconder.

L’hydrosalpinx est donc une cause de stérilité féminine par facteur tubaire, de sorte que la procréation médicalement assistée peut être nécessaire pour obtenir une grossesse avec cette maladie.

Les causes

La cause principale de l’hydrosalpinx est une maladie inflammatoire pelvienne habituellement causée par une infection transmise sexuellement, habituellement la chlamydia ou la gonorrhée.

Une telle infection, maltraitée ou non diagnostiquée depuis des années, peut entraîner une inflammation chronique de la trompe, également connue sous le nom de salpingitequi favorise la libération de médiateurs pro-inflammatoires dans le tube et l’accumulation de liquide à l’intérieur.

Voici d’autres raisons qui peuvent conduire à l’hydrosalpinx:

  • L’endométriose
  • Une chirurgie antérieure des trompes ou d’autres organes de la cavité pelvienne
  • L’insertion du DIU comme contraceptif
  • Une grossesse extra-utérine
  • Une tuberculose tubaire

Ces actions ou pathologies peuvent entraîner l’apparition d’adhérences et de tissus cicatriciels dans les trompes et, par conséquent, l’apparition d’hydrosalpinx finalement.

Symptômes

En général, les hydrosalpinx sont asymptomatiques et donc difficiles à découvrir. Le plus courant est de les détecter au cours d’une étude de fertilité chez la femme lorsqu’elle est incapable de tomber enceinte.

Parfois, une femme peut ressentir une douleur dans la partie inférieure du ventre, qui peut être constante ou s’aggraver à certains moments. D’autre part, des hydrosalpinx plus sévères peuvent causer de la fièvre, un malaise général et des pertes vaginales nauséabondes.

Diagnostic

Les tests médicaux utilisés pour diagnostiquer l’hydrosalpinx sont les suivants :

Échographie endovaginale
elle permet de visualiser le liquide accumulé dans la trompe. Elle est facile à réaliser pour le gynécologue et très confortable pour la patiente, mais sa capacité diagnostique est faible, autour de 15%.
Hystérosalpingographie
c’est la technique la plus couramment utilisée pour évaluer les trompes de Fallope. Il est possible d’observer la dilatation des trompes et s’il y a obstruction grâce à l’utilisation des rayons X. C’est un peu douloureux pour les femmes, mais aujourd’hui il y a des améliorations telles que l’utilisation du kit Exem Foam qui le rendent beaucoup plus simple.
Laparoscopie
c’est une technique invasive et plus complexe, puisqu’elle consiste à faire une incision dans l’abdomen de la femme à travers laquelle est inséré un endoscope qui permet de visualiser la cavité abdominale. De plus, il est possible d’effectuer une laparoscopie diagnostique et chirurgicale en même temps, résolvant ainsi le problème de l’hydrosalpinx. Elle nécessite une anesthésie et une salle d’opération pour la réaliser.

Traitement

Lorsqu’un diagnostic d’hydrosalpinx est posé, la chirurgie par laparoscopie est généralement l’option thérapeutique recommandée. Les techniques les plus couramment utilisées sont les suivantes:

Salpingectomie
c’est l’abblation de la trompe contenant l’hydrosalpinx. En général, il est conçu pour tous les hydrosalpinx supérieurs à 3 cm.
Occlusion des trompes
cela consiste à réaliser un blocage de la trompe par électrocoagulation. Dans les cas où une intervention chirurgicale n’est pas recommandée, on peut également essayer de placer l’appareil Essure par hystéroscopie.

Le but de toutes ces interventions est d’empêcher le liquide hydrosalpinx d’atteindre l’utérus et d’influencer négativement l’implantation de l’embryon, si la femme souhaite tomber enceinte.

Par contre, si la cause de l’hydrosalpinx est une infection ou une salpingite, il faudra aussi la traiter avec des antibiotiques pour l’empêcher de se propager. La doxycycline est habituellement l’antibiotique de choix.

Grossesse avec Hydrosalpinx

Que ce soit par l’hydrosalpinx lui-même ou par son traitement, les femmes cherchant à tomber enceintes avec cette maladie devront recourir à la procréation assistée, surtout si l’hydrosalpinx est bilatéral.

Le traitement approprié est la fécondation in vitro, dans laquelle les ovules sont obtenus directement de l’ovaire, fécondés en laboratoire et les embryons obtenus sont transférés directement dans l’utérus.

La FIV est le traitement de procréation assistée utilisé lorsqu’une femme n’a pas de trompes de Fallope fonctionnelles.

Si l’hydrosalpinx est unilatéral et que l’autre trompe de Fallope est saine, une grossesse naturelle serait possible, car la trompe non affectée devrait permettre le contact entre l’ovule et le spermatozoïde. L’insémination artificielle peut également être tentée.

Malgré cela, comme nous l’avons déjà dit, il est très important de retirer ou de sceller la trompe avec l’hydrosalpinx pour qu’il n’influence pas l’implantation embryonnaire.

Hydrosalpinx auto-immunes et fertilité

L’hydrosalpinx provoque non seulement l’infertilité par obstruction tubaire, mais aussi par l’effet négatif du liquide des trompes, qui affecte les conditions d’implantation et le développement de l’embryon.

Par conséquent, bien que la FIV soit le traitement idéal pour obtenir une grossesse chez les femmes atteintes d’hydrosalpinx, son efficacité peut être diminuée si les trompes n’ont pas été correctement fermées ou enlevées auparavant.

La présence d’hydrosalpinx peut diminuer le taux de grossesse FIV jusqu’à 50% et augmente également le taux de fausse couche et de grossesse ectopique.

Par la suite, nous allons voir toutes les raisons pour lesquelles l’hydrosalpinx a des effets négatifs sur la fertilité féminine :

  • Le liquide accumulé dans les trompes est toxique pour les embryons, ce qui entrave leur implantation et leur évolution.
  • Ce même liquide manque de nutriments nécessaires au développement de l’embryon dans l’utérus.
  • L’action mécanique du liquide peut déplacer les embryons et empêcher leur contact avec l’endomètre pour l’implantation.
  • L’apparition d’anticorps contre des micro-organismes tels que Chlamydia, qui peuvent également affecter les embryons.
  • Le liquide accumulé dans les trompes est toxique pour les embryons, ce qui entrave leur implantation et leur évolution.
  • Le liquide peut affecter la réceptivité endométriale en empêchant l’expression de certains gènes dans les cellules endométriales.
  • Le liquide peut piéger les embryons dans la trompe et provoquer une grossesse extra-utérine.

C’est pourquoi il est si important d’effectuer une salingectomie ou une occlusion des trompes avant de commencer le cycle de FIV, même si cela peut effrayer la femme au début. Avec la disparition du liquide d’hydrosalpinx, tous les inconvénients précédents disparaîtront.

Si vous devez faire un traitement de fécondation in vitro pour devenir maman, nous vous recommandons d'utiliser le Rapport sur la fertilité. En 3 étapes simples, qui vous permettra de connaître les cliniques à l’étranger qui répondent à nos critères de qualité rigoureux. En outre, vous recevrez un rapport contenant des conseils utiles avant de réaliser des visites dans les cliniques.

Entretien avec le Dr Elena Martín

Dans la vidéo suivante, le Dr Elena Martín parle de la pathologie de l’hydrosalpinx et des options de procréation médicalenent assistée pour obtenir une grossesse.

En général, l’hydrosalpinx est d’origine infectieuse, dans la majorité des cas, souvent après une maladie transmissible sexuellement.

Dans le cas d’un hydosalpinx bilatéral, il faudra utiliser une fécondation in vitro.

S’il s’agit d’un hydrosalpinx unilatéral, une grossesse naturelle peut être possible mais avec un risque de grossesse extra-utérine étant donné que l’embryon pourrait se développer dans la trompe de Fallope, ce qui empêcherait de mener à terme la grossesse.

Vos questions fréquentes

Peut-on guérir l’hydrosalpinx naturellement? avec des médicaments ? ou la chirurgie est-elle la seule option thérapeutique?

Par Sara Salgado (embryologiste).

Si l’affection est causée par une infection, le médecin prescrira des antibiotiques et des anti-inflammatoires au patient. Cependant, si elle survient pour une autre raison, comme l’endométriose par exemple, il est impossible d’en guérir la cause.

Dans tous les cas, une intervention chirurgicale sera nécessaire, car le liquide reste accumulé dans la trompe.

Puis-je tomber enceinte naturellement si je suis atteinte d’hydrosalpinx?

Par Sara Salgado (embryologiste).

Si l’une des trompes n’a pas d’hydrosalpinx ou toute autre altération, une grossesse naturelle peut se produire, car les spermatozoïdes peuvent atteindre l’ovule dans la trompe non affectée. Cependant, si les deux tubes sont obstrués, il ne peut y avoir ni grossesse naturelle ni insémination artificielle. Une FIV serait nécessaire.

De plus, le liquide accumulé dans la trompe peut être nocif pour les embryons et rendre l’implantation difficile ou impossible ; il serait donc nécessaire d’évaluer s’il est recommandé d’intervenir avant de tenter une grossesse.

Qu’est-ce que le piosalpinx et comment guérit-il?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Le Piosalpinx est une inflammation aiguë des trompes de Fallope, qui sont obstruées par des trompes remplies de pus.

Le traitement du piosalpinx est basé sur des antibiotiques pour que l’infection disparaisse. Dans ce cas, le piosalpinx devient hydrosalpinx car les tubes peuvent encore être bloqués.

La rédaction vous recommande

Nous avons vu qu’un des origines de l’hydrosalpinx pouvait être l’endométriose. Si vous souhaitez en savoir sur cette pathologie, nous vous invitons à lire l’article suivant: Endométriose: quels sont ses symptômes et comment la traiter?

Vous pouvez également vous renseigner sur d’autres pathologies qui affectent les trompes de Fallope et causent la stérilité dans l’article suivant : Stérilité tubaire: définition, causes et traitements possibles..

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Lorente J, López A, Pomares E. Manejo del hidrosalpinx. H.U. Reina Sofía. Córdoba.

Martínez-Cañavate MJ, Quea G, González S. Factor tubárico: hidrosálpinx. En: Remohí, Bellver, Matorras, Ballesteros, Pellicer. Manual práctico de esterilidad y reproducción humana. 4ª edición. Madrid: Editorial Médica Panamericana S. A.; 2012. p. 119–125.

Reproducción Asistida.ORG - vidéo du Dr Elena Martín sur l'hydrosalpinx du 2/08/16 [voir vidéo originale ici]

Romeu M, Romeu A. Manejo del hidrosálpinx en reproducción asistida. Rev Iberoamer Fert 2013; 30:4-13.

Vos questions fréquentes: 'Peut-on guérir l'hydrosalpinx naturellement? avec des médicaments ? ou la chirurgie est-elle la seule option thérapeutique?', 'Puis-je tomber enceinte naturellement si je suis atteinte d'hydrosalpinx?' et 'Qu'est-ce que le piosalpinx et comment guérit-il?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

Dr. Elena Martín Hidalgo
Dr. Elena Martín Hidalgo
Gynécologue
Diplômée en Médecine et Chirurgie par l'Universidad de Salamanca, spécialisée en Gynécologie et Obstétrique à l'Hôpital Virgen de la Salud de Toledo. Spécialiste en Médecine Reproductive avec plus de 20 ans d'expérience. Elle est enseignante collaboratrice de la Société Espagnole de Fertilité (SEF) et s'occupe de la formation pratique des élèves du Master en Procréation Médicalement Assistée et directrice médicale de Reprofiv. En savoir plus sur Dr. Elena Martín Hidalgo
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 28454504653
 Sara Salgado
Sara Salgado
Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Biologie Moléculaire de l'Universidad del País Vasco (UPV/EHU), avec un Master en Procréation Médicalement Assistée de l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Titre d'expert universitaire en Techniques de Diagnostic Génétique de l'Universidad de Valencia (UV). En savoir plus sur Sara Salgado
 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.