Quelles sont les indications pour une insémination artificielle?

Par (embryologiste), (gynécologue), (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 14/05/2019

L'insémination artificielle (IA) est une technique de procréation médicalement assistée peu coûteuse et peu complexe. Généralement, elle est indiquée lorsque les spermatozoïde ont du mal à atteindre l'utérus naturellement.

Cependant, cette technique ne permet pas toujours d'obtenir une grossesse, car un certain nombre d'exigences essentielles doivent être remplies. Pour cette raison, beaucoup se demandent quand l'insémination artificielle devrait être effectuée.

Selon le problème d'infertilité et les circonstances de chaque patiente, l'IA conjugale ou l'IA de donneur sera indiquée. Dans cet article, nous expliquons en détail les cas dans lesquels chacun des types d'insémination artificielle est recommandé.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Indications de l'IAC

L'insémination artificielle de conjoint (IAC) est une technique de procréation assistée dans laquelle le sperme du conjoint est utilisé. Il est recommandé lorsque la femme est âgée de moins de 35-37 ans.

Un même couple peut être impliqué dans une ou plusieurs des situations décrites ci-dessous. Si les deux membres du couple sont affectés, il s'agit d'un cas de stérilité d'origine mixte, car l'impossibilité d'obtenir une grossesse est causée par des problèmes tant masculins que féminins.

Stérilité d'origine féminine

L'IAC est indiqué dans les cas où le problème est dû à la stérilité de la femme, pour autant que la cause en soit :

Facteur du col de l'utérus
des altérations de la qualité du mucus du col de l'utérus qui empêchent les spermatozoïdes d'atteindre l'utérus ou les trompes de Fallope, car il agit comme une barrière.
Facteur utérin
anomalies de l'anatomie ou du fonctionnement de l'utérus, telles que malformations utérines, fibromes utérins, endométriose, adhérences intra-utérines, etc.
Vaginisme
contraction involontaire des muscles du vagin, ce qui empêche le dépôt de sperme.
Dysfonction ovulatoire
il y a des irrégularités dans l'ovulation telles que l'anovulation, le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), etc.

Stérilité d'origine masculine

L'insémination artificielle conjugale est également indiquée dans les cas où le problème est causé par l'homme, comme dans les cas suivants:

  • Altération de la qualité du sperme qui peut être observée grâce à un spermogramme. Il s'agit d'une réduction de la qualité, de la quantité et de la morphologie des spermatozoïdes.
  • Incapacité à déposer le sperme dans le vagin, ce qui peut être dû à une éjaculation précoce, une impuissance psychogénique, des hypospadias, ou une éjaculation rétrograde.
  • Les cas de oligoasténothermalospermie prélèvements séminaux de faible quantité, problèmes de mobilité et de morphologie des spermatozoïdes.

Stérilité d'origine inconnue

La stérilité d'origine inconnue (SOI) est cette stérilité qui se produit lorsque les tests de fertilité dans le couple (hommes et femmes) indiquent des résultats normaux, mais que malgré cela, il n'y a pas de grossesse.

D'une part, la femme a des cycles menstruels réguliers et un utérus de morphologie normale. De plus, elle n'a pas de polypes ou de fibromes, c'est-à-dire qu'elle ne présente aucune altération utérine.

D'autre part, l'homme ne présente pas d'anomalie et son spermogramme montre des valeurs normales, de sorte que la qualité de son sperme est bonne en ce qui concerne la morphologie, la quantité, la mobilité, etc.

Stérilité de la cause immunologique

L'IAC est recommandé lorsqu'il y a une altération immunologique qui peut être due à la présence d'anticorps antispermatozoïdes, qui affecte la motilité des spermatozoïdes, la pénétration dans le mucus cervical ou même l'interaction entre les gamètes (ovule et spermatozoïdes).

Si ces anticorps sont présents dans la glaire cervicale, la solution serait de déposer le sperme du conjoint directement dans l'utérus. Ceci empêche les défenses du vagin de la femme de les attaquer.

Indications de l'IAD

Dans l'insémination artificielle avec donneur (IAD), comme son nom l'indique, le sperme d'un donneur anonyme est utilisé et est indiqué dans les cas examinés ci-dessous.

Absence de partenaire masculin

Dans les cas où il n'y a pas de partenaire masculin et qu'il y a un désir de grossesse, une insémination artificielle peut être effectuée avec du sperme de donneur. Il s'agit notamment des femmes célibataires qui choisissent de devenir mères ou des couples de femmes.

Pour ce faire, elles doivent satisfaire aux exigences suivantes:

  • Pour les femmes sans partenaire masculin qui ne semblent pas avoir de problèmes de fertilité, la limite d'âge est de 40 ans au lieu de moins de 35-37 ans comme c'est le cas dans l'IAC.
  • Ne pas avoir d'antécédents d'infections génitales et de chirurgie pelvienne.
  • Ne pas avoir d'endométriose de type III ou de type IV, c'est-à-dire une endométriose modérée ou grave respectivement.

Avec un partenaire masculin qui ne peut apporter son sperme

Dans le cas de couples entre un homme et une femme, l'insémination artificielle avec sperme de donneur peut s'avérer nécessaire en raison de divers facteurs. En voici quelques exemples ci-dessous:

  • Infertilité masculine grave telle qu'une azoospermie sécrétoire. Dans ce cas, aucun spermatozoïde n'apparaît dans le sperme et la fécondation ne peut avoir lieu.
  • Antécédents de maladie génétique chez l'homme et absence de traitement par diagnostic génétique préimplantatoire (DPI).
  • Maladie sexuellement transmissible chez l'homme après plusieurs lavages de sperme. Cela signifie que chez les patients séropositifs (affectés par le VIH, l'hépatite B...), il est nécessaire d'effectuer des lavages séminaux. Ainsi, on sépare le spermatozoïdes des autres composants du sperme et on réduit le risque de transmission à la mère et au bébé. Si, après les tests moléculaires de contrôle des lavages successifs, la charge virale est toujours identifiée, l'insémination avec du sperme de donneur est utilisée.
  • Incompatibilité du RH du couple. Cela se produit lorsque la mère est Rh négatif et le père est Rh positif. Si le fœtus hérite du Rh positif du père, le contact sanguin maternel et fœtal produira des anticorps maternels (défenses). Cela a des conséquences négatives sur la grossesse, car cela peut conduire à des fausses-couches. La mère est généralement isoimmunisée, de sorte qu'il n'y a pas de problème, mais dans certains cas, il est possible que ce ne soit pas résolu et dans ce cas, on lui indiquera une AID.

Quand ne pas pratiquer l'insémination artificielle

L'insémination artificielle est la technique de procréation médicalement assistée qui nécessite le moins d'intervention de la part du spécialiste.

Beaucoup de gens décident de la choisir parce que c'est plus confortable et économique. Cependant, si les conditions nécessaires ne sont pas remplies, il se peut qu'il n'y ait aucune chance d'obtenir une grossesse par cette méthode.

Pour faire une insémination artificielle, tant conjugale que par donneur, il est nécessaire que la femme:

  • Ait des trompes perméables, c'est-à-dire que le passage à travers elles ne soit pas obstrué. Ceci peut être vérifié par laparoscopie ou hystérosalpingographie (HSG).
  • Soit capable d'ovuler, spontanément ou à l'aide de médicaments hormonaux.
  • Ait moins de 35-37 ans. En effet, avec l'âge, la réserve ovarienne diminue et la probabilité de grossesse également. Cela ne veut pas dire qu'il sera impossible pour ces femmes de tomber enceintes par cette méthode, mais souvent les chances sont si faibles que cela n'en vaut pas la peine. Dans ces cas, on renommande généralement une fécondation in vitro.

Ainsi, par exemple, si c'est une femme qui a subi une ligature des trompes, elle ne peut en aucun cas subir une insémination artificielle, que ce soit avec le sperme de son conjoint ou d'un donneur. En effet, dans ce cas, les trompes de Fallope sont obstruées et les spermatozoïdes ne pourront jamais atteindre l'ovule pour le féconder. La solution dans ce cas serait d'effectuer un traitement de fécondation in vitro.

Par rapport à l'homme, il est nécessaire que le sperme soit de bonne qualité pour que les spermatozoïdes puissent traverser par eux-mêmes tout le système reproducteur féminin, atteindre les trompes de Fallope et féconder l'ovule.

Si la qualité séminale du futur père n'est pas adéquate, les possibilités seraient d'effectuer une fécondation in vitro (FIV), ou d'utiliser du sperme de donneur d'excellente qualité.

Vos questions fréquentes

Peut-on faire une insémination artificielle à 35 ans?

Par Dr. Laura García de Miguel (gynécologue).

A 35 ans, vous pouvez avoir une insémination artificielle. C'est un âge favorable dans la mesure où, à partir de 38 ans, il n'est pas recommandé d'utiliser l'insémination mais plutôt la fécondation in vitro (puisque la qualité des ovules et les chances de grossesse sont plus faibles).

Si tous les paramètres de l'étude de la réserve ovarienne, de la perméabilité des trompes et des paramètres séminaux sont corrects, l'insémination artificielle peut être réalisée à 35 ans en espérant un bon résultat. 3 ou 4 cycles d'insémination seront recommandés. Cela signifie que, si après trois ou quatre tentatives (en trois ou quatre mois différents) la grossesse n'a pas été réalisée, il est recommandé de passer à la fécondation in vitro.

Si j'ai une trompe perméable et l'autre obstruée, puis-je devenir mère par insémination artificielle?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Si au moins une des trompes de Fallope est perméable, le sperme et l'ovule peuvent entrer en contact et permettre la fécondation. Par conséquent, une grossesse avec une seule trompe de Fallope est possible.

Cependant, il est important de noter que la probabilité de succès est plus faible.

Le résultat du spermogramme indique qu'il y a une asthénospermie modérée ; Peut-on faire une IA ou une FIV-ICSI est-elle plus efficace?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

L'asthénozoospermie fait référence aux problèmes de mobilité des spermatozoïdes. S'il y a un pourcentage élevé de spermatozoïdes dont la mobilité est faible ou nulle, il est peu probable qu'après l'insémination, les spermatozoïdes soient capables d'atteindre l'ovule et de le féconder. Par conséquent, bien que cela dépende du degré d'asthénospermie, il est plus probable que la FIV-ICSI sera plus pratique.

Une préparation est-elle nécessaire avant l'insémination artificielle?

Par Marta Barranquero Gómez (embryologiste).

Avant de procéder à l'insémination artificielle, il faut une stimulation ovarienne. Plusieurs contrôles échographiques seront effectués afin de déterminer le moment le plus approprié pour l'insémination.

Quels sont les risques de l'insémination artificielle?

Par Marta Barranquero Gómez (embryologiste).

Cette technique n'est pas très dangereuse, mais l'un des risques les plus importants est la possibilité de grossesse multiple, de grossesse ectopique ou d'hyperstimulation ovarienne.

Si vous souhaitez plus d'informations sur cette question, nous vous recommandons de lire l'article Problèmes de l’insémination artificielle

La rédaction vous recommande

Dans cet article, nous avons fait référence aux deux exigences fondamentales que le patient doit remplir pour garantir un minimum de succès dans une insémination artificielle. Cliquez ici pour en savoir plus: Conditions pour l’insémination artificielle.

Si vous envisagez l'insémination artificielle comme traitement de procréation assistée pour avoir un enfant, nous vous recommandons de lire attentivement l'article suivant pour comprendre le processus en détail : Comment se déroule une insémination artificielle étape par étape ?

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Corson SC, Batzer FF: Homologous artificial insemination. J Reprod Med 26:231, 1981.

Dixon RE, Buttram VC Jr, Schum CW: Artificial insemination using homologous semen: a review of 158 cases. Fertil Steril 27:647, 1976.

Kim YJ, Park CW, Ku SY. Indications of intrauterine insemination for male and non-male factor infertility.Semin Reprod Med. 2014 Jul;32(4):306-12. doi: 10.1055/s-0034-1375183.

Levine BA, Grifo JA. Intrauterine insemination and male subfertility. Urol Clin North Am. 2008 May;35(2):271-6, ix. doi: 10.1016/j.

Meeken CI: The infertile patient: guidelines for successful workup. Postgrad Med 68:139, 1980.

Nachtigall RD, Faure N, Glass RH: Artificial insemination of husband's sperm. Fertil Steril 32:141, 1979.

Nunley WC Jr, Kitchin JD III, Thiagarajah S: Homologous insemination .. Fertil Steril 30:510, 1978.

Pfeffer WH, Wallach EE, BeckWW, Barrett ATM: Artificial insemination with husband's semen: prognostic factors. Fertil Steril 34:356, 1980.

Scott JZ, Nakamura RM, Mutch J, Davajan V: The cervical factor in infertility: diagnosis and treatment. Fertil Steril 28:1289, 1977.

Speichinger JP, Mattox JH: Homologous artificial insemination and oligospermia. Fertil Steril 27:135, 1976.

Vos questions fréquentes: 'Peut-on faire une insémination artificielle à 35 ans?', 'Si j'ai une trompe perméable et l'autre obstruée, puis-je devenir mère par insémination artificielle?', 'Le résultat du spermogramme indique qu'il y a une asthénospermie modérée ; Peut-on faire une IA ou une FIV-ICSI est-elle plus efficace?', 'Une préparation est-elle nécessaire avant l'insémination artificielle?' et 'Quels sont les risques de l'insémination artificielle?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Dr.  Laura  García de Miguel
Dr. Laura García de Miguel
Gynécologue
Diplomée en médecine et chirurgie de l'Université autonome de Barcelone, avec spécialisation en gynécologie et obstétrique à l'hôpital universitaire Sant Joan de Déu. Elle est titulaire d'une maîtrise en reproduction humaine de l'Université Complutense de Madrid et est actuellement directrice médicale de la Clínica Tambre à Madrid. En savoir plus sur Dr. Laura García de Miguel
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 280843059
 Marta Barranquero Gómez
Marta Barranquero Gómez
Embryologiste
Diplômé en biochimie et sciences biomédicales de l'Université de Valence (UV) et spécialisé en Procréation Médicalement Assistée par l'Université d'Alcalá de Henares (UAH) en collaboration avec Ginefiv et en génétique clinique de l'Université d'Alcalá de Henares (UAH). En savoir plus sur Marta Barranquero Gómez
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
inviTRA Staff
Directrice éditoriale de la revue inviTRA en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.