Insémination artificielle avec don de sperme en Russie

Par (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 25/01/2016

L'insémination artificielle est la technique de procréation assistée la plus simple. Elle consiste à déposer l'échantillon de sperme à l'intérieur du tractus génital de la femme.

La législation russe autorise l'utilisation d'un don de sperme si nécessaire. C'est pourquoi de nombreux couples et de femmes de pays étrangers décident de se rendre en Russie afin de pouvoir réaliser une insémination artificielle avec don de sperme lorsque leur pays d'origine limite le don.

Indications de la IAD

L'insémination artificielle avec don de sperme (IAD), également connue sous le nom d'insémination hétérologue, ne nécessite pas une grande intervention de la part du spécialiste. Ainsi, elle est recommandée aux femmes ayant les caractéristiques suivantes :

  • Femmes de moins de 35-37 ans.
  • Perméabilité tubaire vérifiée.
  • Bonne réserve ovarienne.
  • Utérus non altéré.

Il est nécessaire de recourir au don de sperme lorsqu'un homme ne peut pas utiliser son sperme en raison d'un risque de transmission d'une maladie génétique, d'absence de spermatozoïdes (azoospermie) ou d'échecs à répétition de FIV avec son sperme.

Être mère sans partenaire masculin

Le recours à l'IAD est également nécessaire en cas de vouloir fonder une famille en étant mère célibataire. La Russie autorise le don de sperme aux couples hétérosexuels ou aux femmes célibataires.

Quelque soit la situation, les indications restent les mêmes, les caractéristiques de la femme doivent donc remplir les conditions nécessaires. Normalement, les femmes qui souhaitent être mères célibataires ont un très bonnes chances d'y parvenir car (à priori) elles ne souffrent d'aucun problème de stérilité.

Les couples lesbiens ne peuvent pas avoir recours à cette technique car la loi ne les y autorise pas.

Identité du donneur de sperme

En Russie, le don de sperme est généralement anonyme. Certaines informations sur le donneur peuvent être fournies telles que ses principales caractéristiques physiques, des messages vocaux ou même des photos de quand il était enfant, mais son identité reste confidentielle.

Les donneurs sont soumis à des contrôles qui garantissent leur santé et n'ont jamais accès aux informations concernant le couple ou la femme qui recevront son échantillon de sperme.

Bien que plus rarement, il est également possible de réaliser un don non anonyme, mais dans ce cas-la, il faut que ce soit un parent ou un ami proche de la patiente. De plus, les donneurs non anonyme doivent se soumettre aux mêmes examens de santé que les donneurs anonymes. La qualité séminale d'un donneur de sperme doit dépasser les valeurs normales de références. Les échantillons doivent avoir une grande capacité de fécondation, c'est pourquoi être un homme sain avec un spermogramme normal n'est pas toujours suffisant.

Procédure d'insémination

Les spécialistes se chargent de réaliser une légère stimulation afin que la femme produise lors de ce cycle entre 1 et 2 follicules dans les ovaires. Pour cela elle reçoit une faible dose de médicament. Dans le cas des femmes étrangères, la plupart des cliniques russes leur permettent de commencer la stimulation dans leur pays d'origine et de ne se rendre dans le centre russe que quelques jours avant l'insémination.

Grâce au contrôle échographique des ovaires, on observe la réaction de l'ovaire et le développement des follicules. Lorsque les follicules présentent une taille adéquate, la femme se fait une injection d'hCG afin de déclencher l'ovulation. Environ 36 heures après, elle doit se rendre dans le clinique pour procéder à l'insémination.

Ce jour-là, l'échantillon de sperme est traité. La première étape est de le décongeler puis ensuite de le traiter. L'échantillon du donneur est cryoconservé afin de respecter la période de quarantaine et de garantir l'absence de toute MST. La capacitation séminale consiste à sélectionner les spermatozoïdes ayant les meilleures caractéristiques pour ensuite les déposer dans la canule d'insémination.

L'insémination est un processus simple et indolore qui ne nécessite aucun type d'anesthésie. Le gynécologue place un spéculum vaginal dans la femme puis introduit la canule d'insémination contenant l'échantillon de sperme capacité. Petit à petit, il dépose le sperme dans le fond de l'utérus et retire la canule puis le spéculum.

La femme doit rester au repos 15 minutes après quoi elle peut reprendre une vie normale, en suivant les indications que lui donnera la clinique. Après 14-17 jours, un test de grossesse sera réalisé au moyen de la quantification de la béta hCG.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Adapté au français par:
 Isabelle Gutton
Isabelle Gutton
inviTRA Staff

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.