Insémination artisanale: mode d’emploi et taux de réussite

Par (embryologiste), (embryologiste), (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 24/03/2020

Avec l'arrivée d'internet, l'insémination artificielle (IA) artisanale s'est développée dans beaucoup de pays, dont la France.

Ce type d'insémination artificielle n'est pas considéré comme une technique de PMA car elle n'implique pas l'intervention d'un médecin. Bien que cette technique soit simple et ne demande que l'achat d'un kit d'insémination artificielle "maison", les résultats sont comparables à ceux obtenus par relations sexuelles. C'est pourquoi les chances de réussite sont faibles.

L'IA artisanale est très répandue chez les femmes souhaitant être mères célibataires, chez les couples lesbiens et les couples présentant des troubles de l'éjaculation et une dysfonction érectile chez l'homme.

Vous trouverez ci-dessous un index des 9 points que nous allons aborder dans cet article.

Définition

L'IA artisanale est un procédé qui consiste en la réalisation d'une insémination directement chez-soi. On parle aussi d'auto-insémination. La femme s'injecte elle-même le sperme dans l'appareil reproducteur (le vagin) à l'aide d'une seringue ; similaire à la pénétration lors de rapports sexuels.

Aujourd'hui, il y a une forte augmentation de la demande pour ce procédé dans de nombreux pays. De plus, cette technique n'est pas considérée comme une technique de PMA de par sa simplicité et car elle ne requiert pas l'intervention de personnel médical ou d'anesthésie.

Matériel nécessaire à l'auto-insémination

Les instruments nécessaires à la réalisation d'une insémination artisanale sont disponibles en pharmacie ou sur internet. Un kit se compose de :

  • Seringue stérile de 2 à 5 ml sans aiguille. Celles qui ont une canule incorporée sont les plus recommandées car elles augmentent leur longueur.
  • Gants en latex.
  • Récipient stérile pour l'échantillon de sperme.
  • Sérum physiologique qui facilite l'aspiration du sperme.

Insémination artisanale: mode d'emploi

Une fois le nécessaire réuni, le processus d'insémination peut commencer. Voici ci-dessous les étapes à suivre.

Obtenir l'échantillon de sperme

Déposer l'échantillon de sperme du couple obtenu par éjaculation (ou du donneur) dans le récipient prévu à cet effet. Il est important d'essayer de le maintenir à température car les spermatozoïdes perdent en mobilité lorsque la température baisse.

Si l'échantillon provient d'une banque de sperme, il sera congelé dans de l'azote liquide. Il faudra donc le décongeler en suivant les instructions données par la banque de sperme.

Par ailleurs, il est possible de mélanger le sperme à un peu de sérum physiologique pour le rendre plus fluide et ainsi faciliter l'aspiration. La température du sérum doit être la même que la température corporelle, environ 36 à 37ºC.

Placement de la femme

La femme devra se placer de sorte à ce que son pelvis soit surélevé et les jambes écartées légèrement vers le haut. Placer des coussins au niveau des reins pour obtenir la position correcte. Elle doit être confortable car la femme doit pouvoir rester dans cette position pendant 30 minutes.

Injection du sperme

Tout d'abord, il faut mettre les gants en latex. Introduire soigneusement la seringue dans le vagin, le plus profond possible et très délicatement une fois à l'intérieur. L'objectif est de rapprocher au maximum les spermatozoïdes de l'utérus. Attention à ne pas forcer au risque de faire des égratignures ou fissures. Cette étape est plus facile si la femme est aidée, c'est-à-dire si elle n'introduit pas elle-même la seringue.

Une fois la seringue en place, appuyer doucement sur le piston. Cela permettra alors au sperme avec les spermatozoïdes de sortir doucement et se déposer dans le fond du vagin.

Laver la seringue et repos

Une fois le contenu de la seringue injecté, aspirer quelques millimètres de sérum et répéter l'opération. De cette façon, les spermatozoïdes restés sur les parois de la seringue sont aussi injectés.

Une fois terminé, la femme doit se reposer et rester dans la même position pendant une demi-heure, après quoi elle peut retourner à son quotidien.

Taux de réussite de l'insémination artisanale

L'insémination vaginale artisanale ne nécessitant pas l'intervention d'un médecin qualifié, n'est pas considérée comme une pratique médicale. La femme elle-même ou son partenaire réalise ce processus depuis chez eux. C'est pourquoi il n'existe aucune étude faisant une estimation des taux de réussite de ce procédé.

Il s'agit d'une technique simple et peu coûteuse, raisons pour lesquelles elle est la première option de nombreux couples confrontés à des problèmes de fertilité. Cependant, il ne faut pas oublier que l'insémination artisanale est à peu près aussi efficace que des rapports sexuels.

En cas d'utilisation du sperme du conjoint, il faut réaliser l'insémination rapidement car l'éjaculat commence à se détériorer trois heures après la masturbation.

D'autre part, si le sperme provient d'un donneur, il passe par un processus de congélation et décongélation qui peut agir sur ses propriétés. Si le sperme dans une banque de sperme, il est impératif de suivre méthodiquement les recommandations pour le décongeler dans de bonnes conditions.

Qu'il s'agisse du sperme du conjoint ou d'un donneur, il est essentiel de maintenir les conditions de température afin de ne pas endommager la qualité et réduire les chances de grossesse.

Recommandations

Ce procédé n'est pas recommandé en cas de graves problèmes de fertilité, car les chances d'une grossesse sont très faibles.

Dans les cliniques de PMA, les femmes réalisent un traitement de stimulation ovarienne pour augmenter les chances de grossesse. De plus, le sperme est préparé en laboratoire pour faciliter son arrivée jusqu’à l'ovocyte, étape qui n'est pas réalisable dans le cas d'une IA artisanale.

Il est recommandé de contrôler le cycle menstruel et de réaliser l'auto-insémination à la moitié du cycle, lorsque se produit généralement l'ovulation pour augmenter les chances de réussite de l'IA artisanale. C'est pourquoi il est recommandé d'effectuer l'auto-insémination au 14ème jour du cycle menstruel.

Les risques

Les dangers d'une insémination artisanale sont les mêmes que lors de rapports sexuels. L'échantillon de sperme n'est pas préalablement analysé, il y a donc un risque de contraction d'infections sexuellement transmissibles (IST).

Le risque est moindre en cas d'auto-insémination avec sperme de donneur obtenu dans une banque de sperme étrangère, car les échantillons sont analysés.

Nous parlons de cliniques à l'étranger car en France, une femme ou couple ne peut pas acheter directement un échantillon à une banque de sperme. C'est un centre de PMA qui fera la sélection et s'assurera que le don de sperme est bien anonyme selon la loi.

Vos questions fréquentes

L'insémination artificielle artisanale fonctionne-t-elle  ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Bien qu'il existe beaucoup de cas dans lesquels ce procédé a donné lieu à une grossesse, les chances de réussite ne sont pas supérieures à celles obtenues avec des rapports sexuels. C'est pourquoi cette méthode ne fonctionnera pas en cas de graves problèmes de fertilité.
Lire la suite

Quelle est la principale différence entre l'insémination artificielle et l'insémination artisanale ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

La caractéristique principale d'une insémination artificielle réalisée dans une clinique de PMA, est l'endroit dans lequel le sperme est déposé : l'utérus.

Lors d'une insémination artisanale, le sperme est généralement déposé dans le vagin, à l'instar des rapport sexuels.
Lire la suite

A l'instar de l'insémination artificielle, serait-il possible de faire une FIV chez soi ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

La Fécondation In Vitro (FIV), est une technique beaucoup plus complexe que l'insémination artificielle. Il faut être anesthésié, subir une intervention chirurgicale, contrôler rigoureusement la stimulation ovarienne du fait de la dose élevée de médicaments administrés, la culture embryonnaire, etc. C'est pourquoi il est impossible de le faire chez soi.

L'insémination artisanale est-elle risquée ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Non, le risque d'une insémination artisanale avec le sperme du conjoint n'est pas plus élevé que lors de rapports sexuels.

Si vous utilisez le sperme d'un donneur, le seul risque est que vous ne connaissez pas l'origine de l'échantillon. Il est essentiel de prendre l'échantillon de sperme utilisé dans une banque de sperme conforme aux standards de qualité et aux exigences juridiques.

Peut-on utiliser du sperme provenant d'une banque de sperme en toute sécurité ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Oui, les candidats volontaires pour un don de sperme doivent respecter de rigoureux critères de sélection et moins de 10% d'entre eux sont sélectionnés. Une fois acceptés comme donneurs, ils doivent passer des examens physiques et psychologiques complets ainsi que des examens médicaux. De plus, ils sont soumis à une batterie de tests visant à détecter toute maladie héréditaire et infectieuse.

Utiliser le sperme d'hommes se portant volontaire sur des sites internet, des forums, etc. peut être beaucoup plus dangereux car il y a un manque de contrôle et un risque élevé de contracter des maladies.

Quelles informations puis-je obtenir sur le donneur de sperme à la banque de sperme ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Dans le cadre d'une insémination artisanale, la femme ne peut s'adresser qu'à des banques de gamètes internationales pour obtenir le sperme d'un donneur. Dans certains cas, la femme peut voir la photo du donneur lorsqu'il était enfant, écouter un audio de sa voix, en savoir plus sur ses centres d'intérêt, sa situation familiale, ses études, etc. Il est aussi possible de consulter son test d'intelligence émotionnelle et demander les impressions du personnel de la banque de sperme, en plus de connaître ses traits physiques tels que la couleur des yeux, des cheveux, sa taille et son poids.

L'insémination artisanale est-elle légale en France ?

Par Marta Barranquero Gómez (embryologiste).

L'insémination artisanale est interdite par la loi française (Article 1244-3 du Code de la Santé Publique). Outre le fait que la pratique de l'insémination artisanale est passible de lourdes peines (Article 511-12 du Code Pénal), son caractère illégal empêche la possibilité d'un encadrement médical et de tout test de dépistage sur le sperme du donneur.

N'est pas non plus envisageable la reconnaissance légale d'un contrat ou d'une charte de coparentalité au stade de la pré-conception, qui permettrait d'encadrer légalement les relations de filiation entre les personnes concernées par le projet. Il s'agit pourtant là, bien souvent, de l'unique possibilité d'encadrement dont disposent les futurs parents ainsi que les donneurs impliqués dans ces projets coparentaux.

Si vous avez besoin de réaliser un traitement d’insémination artificielle avec sperme du conjoint, nous vous recommandons d’utiliser le Rapport sur la fertilité. Elle filtre pour vous les meilleures cliniques et vous donnent des conseils utiles. De plus, le système vous enverra une comparaison des prix.

La rédaction vous recommande

Comme mentionné tout au long de cet article, l'insémination artisanale n'est pas une technique de PMA. Pour plus d'informations sur l'insémination artificielle réalisée par des professionnels de santé, lisez cet article : Insémination artificielle (IA) : définition et conditions

D'autre part, en cas de doutes quant aux symptômes qui se manifestent ou le temps de repos après une insémination artificielle, vous trouverez toutes les informations nécessaires dans cet article : Que faire après l'insémination artificielle ? - Symptômes possibles

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Cohen MR: Intrauterine insemination. Int J Fertil 7:235, 1962.

Diamond MP, Christianson C, Daniell JF, Wentz AC: Pregnancy following use of the cervical cup for home artificial insemination utilizing homologous semen. Fertil Steril 39:480, 198.

Dixon RE, Buttram VC Jr, Schum CW: Artificial insemination using homologous semen: a review of 158 cases. Fertil Steril 27:647, 1976.

Guttmacher AF: The role of artificial insemination in the treatment of sterility. Obstet Gynecol Surv 15:767, 1960.

Pfeffer WH, Wallach EE, BeckWW, Barrett ATM: Artificial insemination with husband's semen: prognostic factors. Fertil Steril 34:356, 1980.

Whitelaw WJ: The cervical cap self-applied in the treatment of severe oligospermia. Fertil Steril 31:86, 1979.

Vos questions fréquentes: 'L'insémination artificielle artisanale fonctionne-t-elle  ?', 'Quelle est la principale différence entre l'insémination artificielle et l'insémination artisanale ?', 'A l'instar de l'insémination artificielle, serait-il possible de faire une FIV chez soi ?', 'L'insémination artisanale est-elle risquée ?', 'Peut-on utiliser du sperme provenant d'une banque de sperme en toute sécurité ?', 'Quelles informations puis-je obtenir sur le donneur de sperme à la banque de sperme ?' et 'L'insémination artisanale est-elle légale en France ?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
 Marta Barranquero Gómez
Marta Barranquero Gómez
Embryologiste
Diplômé en biochimie et sciences biomédicales de l'Université de Valence (UV) et spécialisé en Procréation Médicalement Assistée par l'Université d'Alcalá de Henares (UAH) en collaboration avec Ginefiv et en génétique clinique de l'Université d'Alcalá de Henares (UAH). En savoir plus sur Marta Barranquero Gómez
 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Adapté au français par:
 Manon Boisbouvier
Manon Boisbouvier
inviTRA Staff
Rédactrice et traductrice pour l'édition française de inviTRA. En savoir plus sur Manon Boisbouvier

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.