Semaine 6 de grossesse: évolution de l’embryon et symptômes

Par (embryologiste).
Dernière actualisation: 04/04/2019

Au cours de la sixième semaine de grossesse, l’embryon implanté dans l’utérus commence à grandir très rapidement et tous ses organes commencent à se développer à partir de structures primitives.

Le développement embryonnaire le plus important au cours de cette sixième semaine est la formation du cœur primitif, qui commence à battre et à pomper le sang dans tout le corps du fœtus.

Le corps de la future mère continue également à subir de grands changements pour s’adapter à la grossesse. Cependant, il est possible de ne pas encore ressentir les symptômes de la grossesse.

Développement du bébé

Bien qu’au début de la sixième semaine de grossesse l’embryon soit encore très petit (il mesure environ 2-4 mm), il commence à subir de grands changements et à augmenter rapidement sa taille. A la fin de cette semaine, il mesurera environ 5-6 mm et pourra être vu à l’échographie.

Ces mesures correspondent à la longueur cranio-caudale (LCC), qui est la longueur de la tête à l’extrémité de la colonne vertébrale. La mesure des jambes n’est pas prise en compte, car elles sont pliées, ce qui rendre la mesure inexacte.

De plus, le cœur de ce petit bébé commence également à se former durant cette semaine 6 de la grossesse. Il n’a que deux vaisseaux sanguins, mais il commence déjà à battre très fort.

Le cœur du fœtus bat très vite, beaucoup plus vite que chez l’adulte. Lors de la première échographie, il est possible d’entendre les battements du cœur à environ 150 battements, ce qui est tout à fait normal.

L’apparition de l’embryon pendant la 6ème semaine de grossesse est un peu étrange. Sa tête est très grande et semble courbée vers son corps.

Le reste des changements que le foetus subit au cours de son développement sont énoncés ci-dessous :

  • Le tube neural, à partir duquel le cerveau et la moelle épinière se forment, commence à se fermer.
  • Dans la partie centrale de l’embryon se dessine un intestin, origine de l’ensemble du système digestif.
  • À l’intérieur de l’embryon la formation des poumons et des fibres musculaires commence.
  • Les primordiums de l’œil et de l’oreille se forment. Ils ont la forme de taches noires des deux côtés de la tête.
  • On se perçoit pas très bien les extrémités, mais de petites protubérances apparaissent qui formeront d’abord les bras puis les jambes.

Au cours de ce stade embryonnaire, la plupart des organes se forment dans tout le corps. Par conséquent, il y a de plus grands risques de malformations fœtales si la femme n’adopte pas des habitudes de vie saines ou ne prend pas soin d’elle-même dès le début de sa grossesse.

Le placenta n’est pas encore complètement formé et le cordon ombilical ne fournit toujours pas la nourriture nécessaire au développement du fœtus. Cet apport nutritionnel est apporté par la vésicule vitelline, une annexe embryonnaire qui disparaîtra lorsque le placenta se formera.

Symptômes normaux pendant la sixième semaine

À ce moment de la grossesse, le fœtus évolue et subit de grands changements, tels que la formation du système circulatoire.

Tout ce développement et cette croissance rapides dans le ventre de la mère font que la femme ressent des symptômes évidents de la grossesse, tels que les suivants :

  • Nausées matinales
  • Fatigue et faiblesse accrues
  • Intolérance à certaines odeurs ou à certains goûts
  • Constipation
  • Noircissement de la peau
  • Envie fréquente d’uriner
  • Sensibilité et augmentation de la poitrine
  • Apparition d’envies
  • Maux de tête
  • Congestion nasale
  • Salivation excessive
  • Brûlures d’estomac
  • Sautes d’humeur constantes

Il est important de noter que toutes les femmes n’ont pas les mêmes symptômes. En fait, certaines femmes disent qu’elles ne présentent aucun symptôme à la sixième semaine de grossesse.

Ce qui se passe à l’intérieur du corps d’une femme, ce sont des changements pour adapter sa structure osseuse et ses organes à son nouvel état de grossesse.

Ces changements modifient également, de façon plus ou moins perceptible, le rythme de la respiration, le métabolisme de la femme, la circulation sanguine, le fonctionnement du foie et des intestins.

De plus, le changement qui commence à être le plus important à partir de cette semaine 6 est le fait de prendre du poids et que le ventre s’arrondisse.

La première échographie

L’échographie du premier trimestre confirmant la grossesse devrait être faite dès la sixième ou septième semaine de grossesse. Il n’est pas conseillé de le faire plus tôt car il est possible que l’embryon ne soit pas encore vu à l’intérieur du sac gestationnel, ce qui génère un certain stress chez la femme qui pense que quelque chose se passe mal.

La plupart des femmes peuvent déjà visualiser l’embryon à l’aide d’une échographie abdominale à la sixième semaine, ainsi qu’écouter les battements du cœur qui vient de se former. Cependant, il arrive que les battements du cœur ne soient pas entendus avant la 7ème semaine de grossesse.

La procréation médicalement assistée, comme tout traitement médical, exige que vous fassiez confiance au professionnalisme des médecins et de la clinique que vous avez choisis. Évidemment, tous ne sont pas identiques. Le Rapport sur la fertilité va sélectionner pour vous les cliniques les plus proches de vous et répondant à nos critères de qualité rigoureux. De plus, le système effectuera une comparaison des prix et des conditions proposées par les différentes cliniques afin de faciliter votre prise de décision.

Lorsqu’il n’est pas possible de voir l’embryon et/ou d’entendre les battements du cœur, la femme devra refaire l’échographie après une ou deux semaines pour éliminer la possibilité d’une grossesse anembryonnaire.

Il est également possible de découvrir dans l’échographie des 6 semaines qu’il s’agit d’une grossesse gémellaire. Dans le cas de « faux » jumeaux, deux sacs gestationnels seront observés dans l’utérus. S’il s’agit de « vrais » jumeaux, c’est-à-dire qu’ils résultent de la division d’un embryon, ils peuvent être dans le même sac ou dans deux sacs différents.

En plus de l’échographie, lors de cette première visite chez le gynécologue, la femme devra répondre à certaines questions afin de les inclure dans son dossier médical. Par exemple, si vous avez déjà accouché, si vous avez eu des avortements volontaires ou des fausses-couches, des allergies possibles aux médicaments, des antécédents familiaux, si vous avez des habitudes toxiques, etc.

Précautions et recommandations

Lorsqu’une femme découvre qu’elle est enceinte, de nombreux changements doivent être apportés à son mode de vie afin de ne pas compromettre la santé du bébé ou la sienne.

Dans cette section, nous nous concentrerons sur les recommandations pour lutter contre l’inconfort pendant la sixième semaine de grossesse, ainsi que sur les précautions les plus importants que les femmes devraient prendre en compte :

  • Il est important de continuer à prendre de l’acide folique car le tube neural de l’embryon commence à se fermer.
  • Manger sainement et de façon équilibrée avec des légumineuses, du poisson, des produits laitiers, de la viande, des fruits et des céréales.
  • Éliminer les viandes crues ou insuffisamment cuites, les saucisses, le lait et le fromage non pasteurisés de l’alimentation pour éviter la toxoplasmose et la listériose.
  • Il n’est pas recommandé d’utiliser des laxatifs pour combattre la constipation. Il peut être combattu en buvant beaucoup d’eau, en faisant de l’exercice tous les jours et en mangeant des aliments riches en fibres.
  • Si les vomissements sont fréquents au cours de ces semaines, il faudra suivre un régime alimentaire à base d’aliments faciles à digérer, manger 5 à 6 repas par jour et boire beaucoup d’eau pour s’hydrater.
  • Essayer de ne pas boire trop d’eau avant d’aller au lit pour éviter de vous lever plusieurs fois la nuit.
  • Se reposer suffisamment. Si possible, il est conseillé de faire une courte sieste pour être plus actif l’après-midi.
  • Pratiquer des sports et des exercices modérés comme le yoga, le pilate, la natation ou la marche.
  • Pour éviter tout inconfort au niveau de la poitrine, il est conseillé d’acheter un soutien-gorge confortable, sans baleine et en coton.
  • Abandonner les habitudes malsaines comme le café, l’alcool, le tabac ou d’autres drogues.

Si vous voulez en savoir plus sur les conseils pour prendre soin de votre grossesse et mener une vie saine, nous vous recommandons de lire la suite dans le prochain article : Santé maternelle et grossesse.

Vos questions fréquentes

Combien mesure l’embryon avec six semaines de grossesse ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Normalement, le CCL de l’embryon (mesuré du crâne à la fin de la colonne vertébrale) est de 2-4 mm à la sixième semaine de grossesse. A ce stade, l’embryon croît à raison de 1 à 2 mm par semaine. Il est encore très petit et, malgré cela, il a déjà un cœur et il commence à pomper son sang.

Est-il normal de saigner à la sixième semaine de grossesse ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Au début de la grossesse, il est possible d’avoir de petites pertes de sang sans qu’elles soient liées à un problème quelconque. Cependant, le saignement peut être dû à une grossesse extra-utérine ou à une menace de fausse couche due à un hématome intra-utérin. Il est donc conseillé de consulter un médecin en cas de perte de sang pendant la sixième semaine de grossesse.

Je suis enceinte de 6 semaines et maintenant le test est négatif, qu’est-ce que ça peut être ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Si, après confirmation de la grossesse par un test sanguin positif, l’hormone bêta-hCG commence à diminuer ou si le test de grossesse est directement négatif, c’est que la femme a subi une fausse couche biochimique. L’embryon cesse de se développer dans les premières semaines et est expulsé avec des saignements qui sont parfois confondus avec les menstruations.

Est-il possible de voir l’embryon à la sixième semaine de grossesse ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Oui, dans la plupart des cas, il est possible de voir l’embryon à l’intérieur du sac gestationnel lors d’une échographie à 6 semaines de grossesse, tant naturellement que par fécondation in vitro (FIV). Cependant, dans certains cas, le sac gestationnel est observé sans embryon, ce qui peut indiquer deux choses : l’embryon est encore très petit et ne peut être vu ou bien il s’agit d’une grossesse anembryonnaire.

En cas de doute, il sera nécessaire de refaire l’échographie après une ou deux semaines, après quoi il est possible de confirmer qu’il y a un battement cardiaque et que la grossesse est évolutive. Si, malheureusement, le sac gestationnel est vide et qu’il s’agit d’une grossesse anembryonnaire, il sera nécessaire d’effectuer un curetage si le sac gestationnel n’est pas expulsé avec saignement spontané.

Je suis enceinte de 6 semaines, puis-je avoir des relations sexuelles ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Oui, tant qu’ils ne sont pas contre-indiqués par le médecin en raison d’une grossesse à risque ou quelque chose de similaire. Dans les grossesses qui évoluent normalement, il n’y a aucun problème à maintenir les relations sexuelles comme d’habitude. Le fœtus ne subit aucun dommage puisqu’il est protégé par le liquide amniotique et, de plus, l’utérus est scellé par le bouchon muqueux.

La rédaction vous recommande

Bientôt, vous en serez à la septième semaine de grossesse et la taille de l’embryon continuera d’augmenter. D’autre part, si vous souhaitez en apprendre davantage sur le développement embryonnaire et fœtal, nous vous recommandons la lecture de l’article suivant : Semaine 7 de grossesse.

Si vous venez de découvrir que vous avez une grossesse multiple et que deux bébés sont en route, vous voudrez peut-être lire l’article suivant : Grossesse multiple

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Université Politécnica de Valencia (UPV), Biotechnology degree en la National University of Ireland en Galway (NUIG) et embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive avec un Master en Biotechnologie de la Reproduction Humaine par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI) En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.