Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
Support
0
Menu

Fertty International Support Group

Fertility Support Group
Clinique associée au Programme Fertility Support Group
1. Centre Sanitaire homologué par le Ministère de la Santé Espagnol - code d'homologation CCN : 09080122792. Code de Registre de Centres, Services et Etablissements Sanitaires du Département de Santé (Gouvernement de Catalogne) : E08629688

Fertty International répond à nos lecteurs

Est-il possible d'obtenir une grossesse si l’on souffre d’oligoasthénospermie?
Par Dr. María Arqué. Dernière actualisation: 26/05/2020

L'oligoasthénospermie est une cause d'infertilité masculine dans laquelle deux paramètres séminaux sont affectés : la concentration et la mobilité des spermatozoïdes.

L'oligoasthénospermie se caractérise par une concentration de spermatozoïdes inférieure à 15 millions par ml et dont plus de 60% ont des difficultés de déplacement.

Par conséquent, l'oligoasthénospermie serait une combinaison des troubles de l’oligozoospermie et de l’asthénozoospermie, ce qui aggrave la situation stérile chez l'homme.

Pour les hommes atteints d'oligoasthénozoospermie, la grossesse naturelle peut s’avérer compliqué, mais ce n’est pas impossible. Si la grossesse n'est pas obtenue, les couples touchés par cette pathologie doivent recourir aux techniques de fécondation in vitro (FIV) afin de devenir parents.

En gros, il existe deux traitements appropriés pour ces patients: L'insémination artificielle (IA) et la FIV-ICSI .

Grâce à la fécondation in vitro, l’on peut surmonter les barrières se trouvant dans l'appareil reproducteur, masculin et/ou féminin, pour obtenir une grossesse.

En outre, l'ICSI permet même de féconder les ovules avec des spermatozoïdes complètement immobiles, la seule condition étant qu’ils soient vivants.

Lire la suite

Quelles sont les informations fournies par l'analyse de l’hormone anti-mullérienne?
Par Dr. María Arqué. Dernière actualisation: 26/05/2020

L'hormone anti-mullérienne est produite par les follicules antraux et pré-antraux des ovaires tout au long de la vie reproductive de la femme.

Plus précisément, ce sont les cellules granulaires qui entourent l'ovule qui sont responsables de sa synthèse. La mesure de l'AMH dans le sang indique approximativement la quantité ou le nombre d'ovules que possède une femme, c'est-à-dire sa réserve ovarienne. Pour compléter les informations sur la réserve ovarienne, il est nécessaire d'effectuer une échographie transvaginale avec un comptage des follicules antraux.

Il ne faut cependant pas oublier qu’aussi bien l’AMH comme le comptage folliculaire antrale sont des marqueurs quantitatifs et ne nous fournissent pas d'informations sur la qualité des ovules ; le paramètre le mieux corrélé avec la qualité des ovocytes étant l'âge de la femme.

D'où procèdent les embryons destinés à l’adoption ?
Par Dr. María Arqué. Dernière actualisation: 25/05/2020

Les embryons destinés à l'adoption proviennent d'autres couples qui ont déjà réalisé leur projet de reproduction et qui ont fait don de leurs embryons excédentaires afin que d'autres couples puissent avoir des enfants. Ces embryons peuvent provenir des propres ovules de la femme, auquel cas elle doit avoir moins de 35 ans au moment de la ponction ovarienne, ou d'ovules de donneuses ; de même que le sperme, qui peut provenir de l'homme du couple ou d'un donneur de sperme.

En tout cas, la loi garantit que les progéniteurs des embryons voués au don ne présentaient aucune maladie infectieuse ou génétique connue et que la femme avait moins de 35 ans au moment de la ponction folliculaire.

Quel traitement de PMA a le taux de réussite le plus élevé ?
Par Dr. María Arqué. Dernière actualisation: 07/04/2020

Le traitement de PMA qui présente le taux de réussite le plus élevé serait celui indiqué comme le plus approprié pour chaque cas clinique. En termes absolus, le don d'ovules serait le traitement ayant le taux de réussite le plus élevé, mais cela ne signifie pas qu'il s'agisse du traitement nécessaire ou indiqué pour tous les cas. C'est pourquoi un diagnostic correct et une bonne orientation thérapeutique sont essentiels au succès de la procédure de procréation assistée.

Que se passe-t-il si on administre l’hCG trop tard ?
Par Dr. María Arqué. Dernière actualisation: 03/04/2020

L’hCG est une hormone qui doit être administrée 36 heures avant la ponction folliculaire. Dans certains cas, un analogue de la GnRH est administré à la place.

Ces hormones sont les responsables de faciliter le processus final de maturation et d'ovulation des ovocytes. Il est crucial d'administrer ces hormones à l'heure indiquée par votre spécialiste, car le fait de le faire avant peut entraîner une ovulation prématurée empêchant ainsi la récupération des ovocytes lors de la ponction.

Leur administration tardive peut entraîner un manque de maturation des ovocytes, ce qui entraîne un taux de récupération des ovocytes plus faible (car une partie de ces complexes cumulus-ovocytes continuera à être adhéré à la paroi folliculaire et ne sera donc pas récupérée lors de la ponction) et que les ovocytes récupérés soient probablement immatures et ne puissent donc pas être utilisés pour effectuer le traitement.

Pourquoi l'âge est-il un facteur important dans la fertilité des femmes ?
Par Dr. María Arqué. Dernière actualisation: 03/04/2020

Nous, les femmes, sommes nées avec tous les ovocytes que nous aurons pour la vie.

Un processus de perte naturelle de la quantité et de la qualité des ovocytes se produit tout au long de la vie. Cette diminution de la quantité et de la qualité des ovules est plus prononcée après l'âge de 35 ans.

Pour cette raison, après 35 ans, les chances de grossesse diminuent et la probabilité de fausse couche augmente.

Est-il préférable de faire le transfert d'embryons au 3e ou au 5e jour ?
Par Dr. María Arqué. Dernière actualisation: 03/04/2020

Le développement embryonnaire dans les premiers jours de vie de l'embryon est très rapide.

Les embryons qui suivent un développement normal, ont environ 8 cellules au troisième jour de vie tandis qu’au cinquième jour, ils sont déjà une structure appelée blastocyste, qui compte plus de 200 cellules, avec une masse cellulaire interne (la partie qui formera le bébé) et un trophectoderme (la partie qui formera le placenta) déjà définis.

Au cours de ce processus de développement, une première sélection est déjà effectuée dans le laboratoire même, car tous les embryons n'atteignent pas le stade de blastocyste.

En effet, certains embryons qui présentent de bonnes caractéristiques au troisième jour n'atteignent pas le cinquième (ils sont bloqués ou de qualité insuffisante). En ce sens, nous avons plus d'informations sur la qualité embryonnaire au 5ème jour de développement et nous pouvons mieux sélectionner les embryons les plus susceptibles de donner lieu à une grossesse évolutive. Voilà pourquoi la tendance actuelle dans la plupart des centres de PMA est celle de transférer le cinquième jour de développement.

Quelles sont les causes de la stérilité masculine due au facteur testiculaire ?
Par Dr. María Arqué. Dernière actualisation: 03/04/2020

De nombreux facteurs peuvent provoquer la stérilité masculine car ils affectent la production et la maturation des spermatozoïdes dans les testicules eux-mêmes. Ces facteurs entraînent une faible concentration de spermatozoïdes, une faible mobilité des spermatozoïdes, des modifications de la morphologie des spermatozoïdes ou une incapacité à produire des spermatozoïdes.

Les causes les plus fréquentes de l'infertilité masculine due au facteur testiculaire sont une température testiculaire élevée, des toxines, des défauts chromosomiques ou des maladies testiculaires.

Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.