Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
Diagnostic du syndrome de l’ovaire polykystique
0
Menu

Diagnostic du syndrome de l’ovaire polykystique

Votre médecin prescrira un examen complémentaire comme une échographie pelvienne qui lui permettra d'observer vos ovaires et de confirmer le diagnostic de SOPK.

Si vous souffrez du SOPK, l'échographie pourrait mettre en évidence la présence de 8 à 10 kystes sur chaque ovaire, chacun d'une taille inférieure à 10 mm.

Il réalise également un bilan hormonal par prise de sang.

Cliquez ici pour lire l'article complet: ( 45).
Par (gynécologue), (gynécologue), (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 10/10/2017
Aucun commentaire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.